Review – Critique: Cierra los ojos y mírame

I’ll write first in English, and then in French. It’s not a translation, I am just writing first in English and then in French so it can’t be exactly the same. (Première partie en Anglais, deuxième partie en Français, descendez un peu).

ENGLISH

Close your eyes and look at me

Book description: After a serious car accident, David is told he will never see again. From that moment on, he is submerged in a world of shadows, fear, and anguish. He will have to learn to get around on his own or with the help of a guide dog. Blanca’s dog, Kits, is no ordinary dog; he’s a future guide dog. The lives of Blanca and David intersect and they soon have more in common than just Kits. Will a vibrant, young student be able to fall in love and maintain a relationship with a blind boy given all the social pressures and prejudice?

So, what did I think about this book?

This is a book I had wanted to read for a while. I had seen this book last year in a bookshop and the cover and description had been on my mind ever since. After The Fault in Our Stars and the TV series Switched at Birth, you may think it’s common in young-adult culture to read about teenagers with a health condition or a disability but it’s not that common at all. I don’t think I ever heard of another book where one of the two main characters was blind. This is a beautiful book and it taught me so much about blind people, how they can adapt to things and also about guide dog schools and how the dogs are raised and trained. I admit I almost cried when Blanca had to give her dog back to the school. It was the first time I read a book where a big a part happened in a guide dog school. The story is really original and it is not something you read about every day.

The book’s real strength is the collaboration of Ana Galan, an author for young-adults and children, and Manuel Enriquez, who is blind. Thanks to him, David’s thoughts and struggles look realistic and you have a real insight in the life of a blind person and the reader knows it was not just made up by some author but told by someone who truly understands what it is.

I really loved the story and the two main characters. My problem was the dialogues which were not at all natural. It is great to want to teach the readers something but the authors don’t need to drown them with too much information. Nobody talks like the characters in real life. Every time they talk, they talk for at least 10 lines and give at least 5 pieces of information. It doesn’t even sound like a conversation.

Except for that, I enjoyed this book and the love story between David and Blanca. And last but not least, I am very happy with everything that I learned.

Pages: 300

Price:  $22.49. You can buy it here.

Rating: 4 out of 5 stars

Sans titre

FRANÇAIS

Ferme les yeux et regarde moi

Résumé: Après un grave accident de voiture, David apprend qu’il est devenu aveugle. A partir de cet instant, il se retrouve plongé dans un monde d’ombres, de peur et d’angoisse. Sa vie est complètement bouleversée et il devra apprendre petit à petit à se débrouiller seul ou avec l’aide d’un chien guide. Le chien de Blanca, Kits, n’est pas comme les autres. C’est un futur chien guide qui est entraîné par Blanca et sa famille avant qu’il ne retourne à l’école pour terminer son entrainement. Les vies de Blanca et David se croisent et ils vont vite avoir plus en commun que seulement Kits. Mais est-ce qu’une jeune étudiante pleine de vie peut tomber amoureuse d’un aveugle malgré les pressions sociales et les préjugés des gens comme ceux de leurs familles?

Qu’est-ce que j’en ai pensé ?

C’est un livre que je voulais lire depuis un moment. J’avais vu ce livre l’année dernière dans une librairie et la couverture et le résumé sont restés dans mon esprit. Après Nos étoiles contraires et la série télé Switched, on pourrait penser que c’est commun dans la culture young-adult de lire des histoires sur des adolescents avec des problèmes de santé ou un handicap mais ce n’est pas aussi commun que ça. Je ne pense pas avoir déjà entendu parler d’un livre où l’un des personnages principaux était aveugle. C’est un livre magnifique et j’ai appris tellement de choses sur les aveugles, leur manière de s’adapter aux choses et également sur les écoles pour chiens guides d’aveugles et comment les chiens sont élevés et entraînés. J’avoue avoir presque pleuré lorsque Blanca a dû rendre son chien à l’école. C’était la première fois que je lisais un livre où une grande partie de l’histoire se déroulait dans une école pour chiens guides d’aveugles. L’histoire est vraiment originale et ce n’est pas quelque chose que l’on lit tous les jours.

La véritable force de ce livre est l’association entre Ana Galan, une auteure pour jeunes-adultes et enfants, et Manuel Enriquez, qui est aveugle. Grâce à lui, les pensées de David ainsi que les épreuves auxquelles il se confronte sont réalistes et le lecteur à un véritable aperçu de la vie d’un aveugle et sait que cela n’a pas été inventé par un auteur quelconque mais raconté par quelqu’un qui comprend réellement ce que c’est.

J’ai vraiment aimé l’histoire et les deux personnages principaux. Mon problème a été les dialogues qui n’étaient pas du tout naturels. C’est bien de vouloir apprendre quelque chose aux lecteurs mais les auteurs n’ont pas besoin de les noyer sous une tonne d’information. Personne ne parle comme les personnages dans la vie réelle. Chaque fois qu’ils prennent la parole c’est pour au moins dix lignes et pour donner cinq informations différentes. Ça ne ressemble même pas à une conversation.

A part ça, j’ai apprécié le livre et l’histoire d’amour entre David et Blanca. Enfin et surtout, je suis vraiment contente de tout ce que j’ai appris.

Pages: 300

Prix: 13,95 euros. Vous pouvez l’acheter ici.

Note: 16/20

Sans titre

chall310

21/35

Review – Critique: La emperatriz de los etéreos

I’ll write first in English, and then in French. It’s not a translation, I am just writing first in English and then in French so it can’t be exactly the same. (Première partie en Anglais, deuxième partie en Français, descendez un peu).

ENGLISH

La emperatriz de los etéreos “The empress of the Ethereal Kingdom”

Book description: Bipa doesn’t believe in fairy tales. She is not interested in anything else than the caves where her people lives. On the contrary, her friend Aer, the son of the stranger, seems to get further and further away from real life and lets himself be absorbed by the brightness of the blue star… where they say lives the empress of the ethereals. Why would he want to leave if outside there is only ice and the only thing that can be found seems to be death? (translation made by myself from the spanish book)

So, what did I think about this book?

Here we are, my first review of a spanish book read in original version. I still won´t write in Spanish for now though, I know I would make so many mistakes. But maybe in a few weeks my blog will be in three languages! La Emperatriz de los Etéreos that could be translated as “The empress of the ethereal kingdom” has unfortunately not been translated into English. But I will still write a review about it for those who would maybe like to read a spanish novel.

First of all, I don´t think I would have bought this book in French, it is written for young readers, I would say between 9 and 14 years old mostly. The story is quite simple and the writing style is easy but it was what I needed because I wasn´t sure about what books I would be able to read in Spanish or not. Laura Gallego is extremely famous in Spain, she writes a lot of books for children and teenagers. Every time I´ve been a bookshop and asked for a good young-adult or teen book in Spain, I was told to read Laura Gallego’s books. She is the author of Memorias de Idhún which could be considered as the spanish Harry Potter series.

It was a lovely book for children, without violence or anything and with a true moral. Even though the story seems easy, it has a deep meaning and it makes you think about yourself and the world a lot. The background is original and interesting. Bipa is living in an underground city, probably in the North Pole and no one ever leaves the city because there is nothing around but ice and snow and you would die within a few days. In this city, everything has to be useful and children learn how to survive very soon and start working when they are still teenagers. And no one is as useless as Aer, a teenager of the same age as Bipa, that she doesn´t especially like. But when he escapes from the city to follow his childhood dreams of finding the empress and her palace, and every one is certain he is already dead, Bipa feels she has to go after him and bring him back home.

What I loved is how much Bipa changes during her journey in a world she thought didn´t exist. She will meet all kinds of different creatures and she will go to many different places in a real initiatory journey and even when she feels desperate, she keeps going on. During her journey, the truth about the empress will be revealed and it becomes darker and darker.

A nice book with a well-led plot and interesting characters even though the dialogues were not great. I recommend it to children and young teenagers but also adults who want to try reading in Spanish like me with an easy book that is totally enjoyable.

Pages: 287

Price: $11.69. You can buy it here (Spanish)

Rating: 3.5 out of 5 stars

Sans titre

FRANÇAIS

L’impératrice des éthérés

Résumé: Un majestueux palais que l’on croirait sculpté dans la glace, une impératrice aussi sublime qu’ensorcelante, un monde paradisiaque où vivent des êtres purs… La légende du Royaume éthéré fascine les enfants des Cavernes, ces grottes où vivent les hommes. Mais lorsque Bipa, l’une d’entre eux, partira à la recherche d’Aer, un garçon qu’elle adore détester, elle croisera en chemin des créatures animées d’une inquiétante puissance magique. À bien y réfléchir, c’est à se demander si cette terre idéale ne cache pas un désert de givre… et de mort.

Qu’est-ce que j’en ai pensé ?

Nous y voilà, ma première critique d’un livre espagnol lu en version originale. Je ne vais pas encore écrire en espagnol pour l’instant cependant car je sais que je ferais trop de fautes. Mais peut-être que d’ici quelques semaines mon blog sera tenu en trois langues! L’impératrice des éthérés à été traduit en français même s’il n’a pas été traduit en anglais.

Tout d’abord, je ne pense pas que j’aurais acheté ce livre en français, il est écrit pour de jeunes lecteurs, je dirais entre 9 et 14 ans surtout. L’histoire est assez simple et le style d’écriture également mais c’est ce qu’il me fallait car je n’étais pas sûre de ce dont j’étais capable de lire en espagnol ou non. Laura Gallego est très célèbre en Espagne, elle écrit beaucoup pour les enfants et adolescents. A chaque fois que j’ai été dans une librairie et que j´ai demandé un bon livre pour jeunes adultes ou adolescents en Espagne, les vendeurs m’ont conseillé Laura Gallego. Elle est l´auteure de la saga Idhun, qui a été partiellement traduite en français et qui pourrait être considérée comme l’équivalent d´Harry Potter en Espagne.

C’était un très bon livre pour enfants, sans violence ou quoi que ce soit et avec une véritable morale. Même si l´histoire semble simple, elle a un sens profond et amène à réfléchir sur soi et sur le monde. Le contexte est original et intéressant. Bipa vit dans une ville souterraine, probablement au Pôle Nord et personne ne quitte jamais la ville car il n’y a rien dehors à part de la glace et de la neige et on y mourrait en quelques jours. Dans cette ville, tout doit être utile et les enfants apprennent à survivre très jeunes et commencent à travailler dès l’adolescence. Et personne n’est aussi inutile qu’Aer, un adolescent de l´âge de Bipa, qu’elle n’apprécie pas particulièrement. Mais lorsqu’il s’enfuit pour poursuivre son rêve d’enfance qui est de trouver l’impératrice et son palais, et que tout le monde est certain qu’il est déjà mort, Bipa sait qu’elle doit aller le retrouver et le ramener à la maison.

J’ai aimé le fait que Bipa change autant durant son voyage dans un monde auquel elle ne croyait pas. Elle rencontre toutes sortes de créatures et va dans de nombreux endroits différents dans un véritable voyage initiatique et même lorsqu’elle est désespérée, elle ne fait qu’avancer. Durant son voyage, la vérité sur l’impératrice sera révélée et devient de plus en plus sombre.
Un livre sympa avec une intrigue bien menée et des personnages intéressants même si les dialogues n’étaient pas terrible. Je le recommende en premier à des enfants et de jeunes adolescents, n’hésitez pas à l’offrir, mais aussi à des adultes qui veulent essayer de lire en espagnol comme moi, avec un livre facile et agréable.

Pages: 253

Prix: 14,50 euros. Vous pouvez l’acheter ici.

Note: 14/20

Sans titre

chall310

20/35

Ma vie en gifs

Sissi du blog fan de chick-lit m’a nommée pour le tag de ma vie en gifs. J’explique les règles:

1/ On cite la personne qui nous a tagué(e)

2/ On associe un gif à chacun des cinq mots que la personne nous a donnés

3/ On propose à notre tour cinq mots différents

4/ On tague cinq personnes

Je me lance donc dans les mots!

Humour

tumblr_mdpmjkizbM1r8cvzdo1_400

Je sais, ce n’est pas gentil de se moquer, mais bon on peut bien rire de temps en temps.

Hystérie

tumblr_inline_mleq6b1uii1qz4rgp

Qui n’a pas été à un concert entouré de filles hystériques au moins une fois? (J’avoue, j’ai déjà fait partie de ces filles hystériques).

Jalousie

jealous

J’en profite pour mettre au passage un gif d’une de mes séries préférées, The Vampire Diaries.

Vacances

large

Les vacances, ça fait surtout penser à l’été. Qui ne rêve pas d’une belle mer bleue comme celle-ci pour ses vacances d’été?

Amour

tumblr_m4lhpzbWgN1qluqox

L’amour c’est aussi la façon dont on aime ses amis.

Et voilà pour mes gis, maintenant c’est à mon tour de nommer des blogueuses :

- La tête dans les livres  

- Pinku

- Kimysmile

- Encore un chapitre

- A trip to bookland

Mes mots sont:

Hilarant – Incroyable – Chaleur – Rêve – Paris

Review – Critique: Burn for Burn (Le Pacte tome 1)

I’ll write first in English, and then in French. It’s not a translation, I am just writing first in English and then in French so it can’t be exactly the same. (Première partie en Anglais, deuxième partie en Français, descendez un peu).

ENGLISH

Burn for Burn

Book description: Postcard-perfect Jar Island is home to charming tourist shops, pristine beaches, amazing oceanfront homes—and three girls secretly plotting revenge. KAT is sick and tired of being bullied by her former best friend. LILLIA has always looked out for her little sister, so when she discovers that one of her guy friends has been secretly hooking up with her, she’s going to put a stop to it. MARY is perpetually haunted by a traumatic event from years past, and the boy who’s responsible has yet to get what’s coming to him.

So, what did I think about this book?

After all the dystopian and the fantasy novels I had read recently I really needed a book set in the real world without any districts or any supernatural events. Burn for Burn was exactly the book I needed. I wanted a great high school story without the main character falling in love with a vampire, a werewolf, or meeting wizards, dark creatures or anything like that. This amazing book following the story of three girls in high school was the perfect book to start summer. It reminded me of when I read the Sisterhood of the Traveling Pants that summer when I was twelve – though the story has nothing in common with it. The thing is that every chapter follows a girl and she becomes the narrator. Sometimes it is a bit confusing, especially at the beginning of the book when you don’t know very well the characters, because you don’t always remember who is talking and I have needed to check the title of the chapter a few times to remind me who was talking. This way of telling the story is a great idea for this book which follows the real American high school life and all its rules. Criticizing how hard it is to fit in and to follow these rules. Every chapter will show you a part of this world thanks to the changes of narrators, from the most popular cheerleader in high school to the new girl who hasn’t met anyone at school yet. I loved going through the actual school year in details, with the football games, Homecoming, the votes and everything.

I was a bit scared at first to see that there were two authors because I thought I would see changes in the writing but I didn’t notice anything wrong and I thought they led the story very well together. The reason that made me buy this book was because last year I had seen a lot of good reviews on blogs and I had read a few extracts from the French book. I decided to buy it in English because it was much cheaper. The cover is absolutely gorgeous. The book is as great as its cover. Lillia, Mary and Kat want revenge on three different people and they have their reasons. But you can’t stop reading because you need to know how they are going to take revenge and you absolutely need to know their reasons. The authors were very intelligent not to tell us at the beginning why they want revenge. You will have to wait a while before knowing everything about the past.

When I bought it I had no idea it was part of a series and I’ve bought too many books by now to buy the second book so I will have to wait. But I have to admit it is really hard to wait because there is no end to the story. You need to know what happens next. And that’s what makes it a good book.

I’ve just moved to Madrid yesterday so now I’m going to start reading Spanish books to improve the language! Hope you will like them. I have no idea what they’re like. I mostly bought young-adult books.

Pages: 356

Price: $4.49. You can but it here.

Rating: 4.5 out of 5 stars

Sans titre

FRANÇAIS

Le Pacte, tome 1 : Vengeance

Résumé: Les filles ne pleurent pas… elles se vengent. Lillia n’avait jamais eu de problème avec les garçons, jusqu’à ce fameux été quand l’un d’entre eux a voulu aller trop loin. Kat est insultée et humiliée, elle est l’objet de ragots à cause de son ex. Mary a dû quitter l’endroit où elle vivait à cause d’un garçon. Trois jeunes filles très différentes veulent la même chose : se venger. Si elles agissent seules, elles risquent d’être soupçonnées mais ensemble, elles n’attireront pas l’attention.

Qu’est-ce que j’en ai pensé ?

Après tous les romans dystopiens et fantastiques que j’avais lus récemment j’avais vraiment besoin d’un livre qui se déroulait dans le monde réel sans aucun district ou évènement surnaturel. Vengeance était exactement le livre dont j’avais besoin. J’avais envie d’une bonne histoire de lycée sans une héroïne qui tomberait amoureuse d’un vampire, d’un loup-garou, ou qui trainerait avec des sorciers, des créatures sombres ou n’importe quoi du genre et ce livre génial, qui suit l’histoire de trois filles au lycée, était le livre parfait pour commencer l’été. Il m’a rappelé l’été où j’avais lu les Quatre Filles et un Jean quand j’avais douze ans (même si l’histoire n’a rien à voir). Le truc c’est que chaque chapitre suit une fille et elle devient la narratrice. Parfois c’est un peu perturbant, surtout au début quand on ne connait pas bien les personnages, car on ne se rappelle pas toujours qui parle et j’ai eu besoin de vérifier les titres des chapitres à plusieurs reprises pour me rappeler qui parlait. Cette manière de raconter l’histoire est une excellente idée pour ce livre qui suit la véritable vie des lycées américains et toutes ses règles. Ce livre qui critique à quel point il est difficile de s’intégrer et de suivre les règles. Chaque chapitre vous dévoilera une partie de ce monde grâce aux changements de narratrices, de la pom-pom girl la plus populaire du lycée à la nouvelle qui n’a encore rencontré personne. J’ai aimé suivre le véritable rythme scolaire en détail, avec les matchs de foot, Homecoming, les votes et tout ça.

Au début j’avais un peu peur en voyant qu’il y avait deux auteures car je pensais voir des changements dans l’écriture mais je n’ai rien remarqué et j’ai trouvé qu’elles menaient très bien l’histoire toutes les deux. La raison qui m’a poussée à acheter ce livre, c’était les bonnes critiques nombreuses que j’ai vu l’année dernière sur plusieurs blogs et puis j’avais lu quelques extraits en français. J’ai décidé de l’acheter en anglais car il était beaucoup moins cher. La couverture est magnifique. Le livre est aussi bien que sa couverture. Lillia, Mary et Kat veulent se venger sur trois différentes personnes et elles ont leurs raisons. On ne peut s’arrêter de lire car on a envie de savoir comment elles vont se venger. Les auteures ont été très intelligentes en ne dévoilant pas dès le début les raisons de leur désir de vengeance. Il va falloir bien avancer dans le livre pour tout découvrir sur le passé.

Lorsque je l’ai acheté je n’avais pas la moindre idée qu’il faisait partie d’une saga et j’ai acheté bien trop de livres pour l’instant pour m’acheter le deuxième tome alors je vais devoir attendre. Mais je dois admettre qu’il est très difficile d’attendre car il n’y a pas de fin à l’histoire. On a besoin de savoir ce qui se passe ensuite. Et c’est ce qui en fait un bon livre.

J’ai déménagé à Madrid hier et je vais désormais me lancer dans la lecture espagnole pour m’améliorer. J’espère que vous allez aimer les livres. Je n’ai pas la moindre idée de s’ils sont biens ou non. Je peux seulement vous dire que j’ai surtout acheté des livres young-adult.

Pages: 400

Prix: 15, 20 euros. Vous pouvez l’acheter ici.

Note: 18/20

Sans titre

chall32

19/35

Review – Critique: The Mortal Instruments 5

I’ll write first in English, and then in French. It’s not a translation, I am just writing first in English and then in French so it can’t be exactly the same. (Première partie en Anglais, deuxième partie en Français, descendez un peu). This book is the fifth in a series so you shouldn’t read this review without having read the first four books. Ce livre est le cinquième tome d’une série et vous ne devriez pas lire cette critique sans avoir lu les quatre premiers tomes.

ENGLISH

The Mortal Instruments 5: City of Lost Souls

Book description: When Jace and Clary meet again, Clary is horrified to discover that the demon Lilith’s magic has bound her beloved Jace together with her evil brother Sebastian, and that Jace has become a servant of evil. The Clave is out to destroy Sebastian, but there is no way to harm one boy without destroying the other. As Alec, Magnus, Simon, and Isabelle wheedle and bargain with Seelies, demons, and the merciless Iron Sisters to try to save Jace, Clary plays a dangerous game of her own. The price of losing is not just her own life, but Jace’s soul. She’s willing to do anything for Jace, but can she still trust him? Or is he truly lost? Love. Blood. Betrayal. Revenge. Darkness threatens to claim the Shadowhunters in the harrowing fifth book of the Mortal Instruments series.

So, what did I think about this book?

The end of City of Fallen Angels had left me heartbroken for Clary. After a whole book where Jace had been possessed, he ended up possessed again. Most of City of Lost Souls is pretty sad actually and you just keep hoping there is still something to save in Jace and that there is a way to save him. The problem is that there’s not enough action. And I think that with the four previous books I have now understood that Jace has amazing golden eyes, golden skin and is incredibly handsome, I don’t need to read the same description of him every five pages. It’s annoying. Like really annoying. And I’m sick and tired of reading every kiss description in details, knowing that it’s always exactly the same description and it’s not even romantic. And the fact that Clary and Jace have absolutely no interesting conversation and are talking about the same thing again and again is truly annonying too. I’m pretty sure the book would be less than 400 pages if you took away all of these annoying things. And I’m pretty sure that I had understood that Isabelle had black hair before reading this book, again I don’t need to read that every time the story involves her.

I had thought Clare should have stopped the story with City of Glass before reading the fourth book  which gave me hope because it seemed to be leading to a whole new story. Unfortunately, this book was disappointing, it was too repetitive and too long for too little action. I love the world Clare has created and I like her characters but it’s not enough, when you have nothing to write about anymore you can’t write a new book. I will eventually read the sixth book but probably not right now. City of Lost Souls didn’t make me want to buy it. I love Clary but I don’t think I’ll ever enjoy reading about her as much as I loved reading about Bella in Twilight or Katniss, or Harry Potter. This series is a success but it’s not great enough to be truly great. And the worst part for me is that I still don’t care about the characters. Honestly Isabelle, Alec, Jace and Clary’s mother could die and I don’t think I would mind that much. I don’t like this cover at all. I mean, the picture is absolutely amazing and the guy is handsome but it gives a face to the characters and I would rather imagine them myself.

Pages: 542

Price: $11.03. You can buy it here. 

Rating: 2.5 out of 5 stars.

Sans titre

FRANCAIS

The Mortal Instruments 5: La cité des âmes perdues

Résumé: Jace et Clary se retrouvent, mais le jeune homme n’est plus le même : son sort est désormais lié par la démone Lilith à celui du maléfique Sebastian, dont il est devenu l’esclave dévoué. L’Enclave est prête à tout pour détruire Sebastian, mais impossible de tuer le mauvais sans perdre à jamais le bon… Alec, Magnus, Simon, Isabelle et Clary ne reculeront pourtant devant aucun sacrifice pour délivrer leur ami, faisant affaire avec démons et créatures démoniaques et invoquant jusqu’aux cruelles Soeurs de Fer. Mais reste-t-il quoi que ce soit de celui qu’ils aiment?

Qu’est-ce que j’en ai pensé ?

La fin de la Cité des anges déchus m’avait laissée avec le cœur brisé pour Clary. Après un livre entier où Jace avait été possédé, il avait terminé encore une fois possédé. La plupart de la Cité des âmes perdues est assez triste en fin de compte et on ne peut faire qu’espérer qu’il reste quelque chose à sauver en Jace et qu’il y a une manière de le sauver. Le problème est qu’il n’y a pas assez d’action. Et je pense qu’avec les quatre livres précédents, j’ai suffisamment compris que Jace a de magnifiques yeux dorés, la peau doré et est extrêmement beau, je n’ai pas besoin de lire cette description toutes les cinq pages. C’est embêtant. Vraiment plus que ça, même. Et j’en ai vraiment marre de lire chaque description de leurs baisers en détails, sachant que c’est toujours exactement la même chose et que ce n’est même pas romantique. Et le fait que Clary et Jace n’ont absolument aucune conversation intéressante et parlent de la même chose encore et toujours m’ennuie vraiment également. Je suis quasiment certaine que le livre ferait moins de 400 pages si l’on enlevait tous ces passages. Et j’étais aussi plutôt sûre d’avoir compris qu’Isabelle avait des cheveux noirs avant de lire ce livre, encore une fois je n’ai pas besoin de lire ceci à chaque fois que je l’histoire la concerne.

Je pensais déjà que Clare aurait dû arrêter son histoire avec la Cité de Verre avant de lire le tome 4 qui m’avait donné de l’espoir car il semblait amener vers une toute nouvelle histoire. Malheureusement, ce livre-ci était décevant, il était trop répétitif et trop long pour si peu d’action. J’aime le monde que Clare a créé et j’apprécie ses personnages mais ce n’est pas assez, quand on a plus rien sur quoi écrire il est difficile d’écrire un nouveau livre. Je lirai un jour le sixième tome mais probablement pas de suite. La cité des âmes perdues ne m’a pas donné envie de l’acheter. J’aime Clary mais je ne pense pas que j’aimerais un jour lire ses histoires autant que j’ai aimé lire l’histoire de Bella dans Twilight ou celle de Katniss ou d’Harry Potter. Cette saga est un succès mais ce n’est pas suffisant pour être une saga vraiment formidable. Et la pire partie pour moi c’est que je ne me soucie toujours pas des personnages. En tout honnêteté, Isabelle, Jace, Alec et la mère de Clary pourraient mourir et je ne suis pas certaine que ça m’embêterait plus que ça. Je n’aime pas du tout cette couverture. Enfin, la photo est sublime et le garçon est magnifique mais elle donne un visage aux personnages et je préfèrerais les imaginer moi-même.

Pages: 608

Prix: 17,24 euros. Vous pouvez l’acheter ici.

Note: 10/20

Sans titre

chall310

18/35

Review – Critique: The Mortal Instruments 4

I’ll write first in English, and then in French. It’s not a translation, I am just writing first in English and then in French so it can’t be exactly the same. (Première partie en Anglais, deuxième partie en Français, descendez un peu).

ENGLISH

The Mortal Instruments 4: City of Fallen Angels

Book description:  The Mortal War is over, and sixteen-year-old Clary Fray is back home in New York, excited about all the possibilities before her. She’s training to become a Shadowhunter and to use her unique power. Her mother is getting married to the love of her life. Downworlders and Shadowhunters are at peace at last. And—most importantly of all—she can finally call Jace her boyfriend. But nothing comes without a price.

So, what did I think about this book?

This is a book I never thought I would read. I was perfectly happy with the end of the original trilogy of The Mortal Instruments and I didn’t see what more could happen in the story, I didn’t understand why Cassandra Clare wrote more books. But I saw the books four and five of The Mortal Instruments in a charity sale for £1 and I couldn’t not buy them. So, even though I hadn’t planned to read them, I ended up buying them and wanting to read them. City of Bones is the first review I wrote on this blog so this book series is a bit special to me.

I was totally surprised, I thought it was going to be boring without Valentine and Sebastian and with the war that had ended but new interesting characters came into the story such as Camille. And there is a lot of suspense, you are constantly wondering what is happening to Jace and what his dreams are about, who is murdering the Shadowhunters and so many other things which make it impossible for you to stop reading. I loved this book. I thought the story started again and it was written in a better style than what I remember. Unfortunately, I didn’t think it was very funny anymore, I mean Jace and Simon didn’t make me laugh at all in this book. The story is good, there is a lot of action, even though I thought there were a bit too much love conversations between Clary and Jace. I don’t really like this cover, it gives a face to the characters and it is annoying when you’re reading, I liked better the other covers. I think that if you loved the first three books you should read this one, trust me, you’re going to be so happy to read about all the characters from the Mortal Instruments again.

Pages: 448

Price: $7.40. You can buy it here.

Rating: 4 out of 5 stars

Sans titre

FRANÇAIS

The Mortal Instruments: La cité des anges déchus

Résumé: La guerre est terminée. Clary rentre à New York pour s’entraîner à devenir Chasseur d’Ombres. Mais les tensions se ravivent avec les Créatures Obscures, des Chasseurs d’Ombres sont assassinés… Les deux camps se préparent à une nouvelle confrontation et se disputent Simon, un vampire aux nombreux pouvoirs. Ils ne reculeront devant rien. Au risque pour Clary de perdre tous ceux qu’elle aime y compris Jace.

 Qu’est-ce que j’en ai pensé ?

Voici un livre que je n’aurais jamais pensé lire. J’étais très heureuse avec la fin de la trilogie originale de The Mortal Instruments et je ne voyais pas de suite à l’histoire, je ne comprenais pas pourquoi Cassandra Clare continuait à écrire des livres. Mais je suis tombé sur les livres quatre et cinq de The Mortal Instruments dans une vente de charité pour £1 et je ne pouvais pas ne pas les acheter. Donc, même si je n’avais pas prévu de les lire, je me suis retrouvée à les acheter et à vouloir les lire. J’avais écrit ma première critique sur ce blog sur la cité des ténèbres et cette saga est donc un peu spéciale pour moi.

J’ai été complètement surprise, j’avais l’impression qu’il allait être ennuyeux sans Valentin et Sebastian et avec la guerre terminée mais de nouveaux personnages intéressants sont arrivés dans l’histoire, tels que Camille. Et il y a beaucoup de suspense, on se demande constamment ce qui arrive à Jace et ce que signifient ses rêves, qui tue les Chasseurs d’ombre et tellement d’autres choses qui m’ont empêchées de poser mon livre. J’ai adoré ce roman. J’ai trouvé que l’histoire recommençait et qu’elle était mieux écrite que ce dont je me souvenais. Malheureusement, je ne l’ai pas trouvé très drôle, Simon et Jace ne m’ont plus fait rire comme avant dans ce livre. L’histoire est bonne, il y a beaucoup d’action, même si à mon goût il y avait un peu trop de conversations amoureuses entre Clary et Jace. Je n’aime pas trop cette couverture, elle donne un visage aux personnages et c’est embêtant lorsqu’on lit, j’ai préféré les autres couvertures. Je pense que si vous avez aimé les trois premiers livres vous devriez lire celui-ci, faites-moi confiance, vous allez être tellement heureux de retrouver tous les personnages de Mortal Instruments.

Pages: 510

Prix: 17,24 euros. Vous pouvez l’acheter ici.

Note: 16/20

Ps: je pense toujours que le prix du livre en français est du vol. Je veux bien qu’il soit plus cher à cause de la traduction et tout ça mais quand même ce n’est pas un prix normal pour un livre.

Sans titre

chall310

17/35

Review – Critique: I Capture the Castle (le château de Cassandra)

I’ll write first in English, and then in French. It’s not a translation, I am just writing first in English and then in French so it can’t be exactly the same. (Première partie en Anglais, deuxième partie en Français, descendez un peu).

ENGLISH

Book description: I Capture the Castle tells the story of seventeen-year-old Cassandra and her family, who live in not-so-genteel poverty in a ramshackle old English castle. Here she strives, over six turbulent months, to hone her writing skills. She fills three notebooks with sharply funny yet poignant entries. Her journals candidly chronicle the great changes that take place within the castle’s walls, and her own first descent into love. By the time she pens her final entry, she has “captured the castle”–and the heart of the reader–in one of literature’s most enchanting entertainments.

So, what did I think about this book?

To be honest the reason I bought this book was because this was written on the cover:

This book has one of the most charismatic narrators I’ve ever met. J.K. Rowling

And she was right: Cassandra is an amazing narrator. The story is told through the diary of this teenager in the 1930s. She doesn’t really write a usual diary, it is not silly or pointless. Cassandra wants to be a writer and she happens to try her first book by writing about her own life. And she writes extremely well.

A really nice story that makes you feel like in a Jane Austen’s novel more than once even though it is more recent, in fact Cassandra admits she would love to live in one of her novels. You will find in this book all that you can expect of the British culture. I won’t say I wasn’t always bored because sometimes the story was a bit long, especially when it comes to Cassandra’s father and how to make him write again, but it was really a lovely book in a peculiar family and a really interesting place. The original version was difficult to read, Dodie Smith uses a lot of rare words that I had never seen before and she loves to use metaphors, poetry and long sentences. I would say that for a non-native speaker, the translation would probably be alright, I’ve never spent so much time looking for words in my dictionary. I think you’ll love that funny, charismatic and lovely book and all of its characters. I will probably not read it again but I had a great time.

Pages: 343

Price: $8.98. You can buy it here.

Rating: 3.5 out of 5 stars

Sans titre

 

FRANÇAIS

Le château de Cassandra

Résumé: Cassandra ! Un prénom romanesque, à l’image du château perdu au fin fond de l’Angleterre où vit la jeune fille et toute sa famille pour le moins excentrique. Un père écrivain qui se refuse à écrire, Topaz, la belle-mère fantasque, Rose, la soeur aînée rêvant au grand amour, sans parler du jeune jardinier qui n’a d’yeux que pour Cassandra. Quand surgissent deux beaux et riches Américains dans le manoir voisin, la vie au château est bouleversée. Le journal émouvant et drôle d’une jeune fille pleine d’esprit. Un grand classique de la littérature anglo-saxonne qui se dévore, à tous les âges, avec délectation.

Qu’est-ce que j’en ai pensé ?

Pour être honnête la raison qui m’a fait acheter ce livre était une critique sur la couverture:

« Cassandra, un des personnages les plus charismatiques que j’aie jamais rencontrés» J. K. Rowling

Et elle a tout à fait raison : Cassandra est une narratrice exceptionnelle. L’histoire nous est racontée à travers le journal de cette adolescente dans les années 30. Elle n’écrit pas vraiment un journal habituel, il n’est ni léger ni inutile. Cassandra veut devenir écrivain et il se trouve qu’elle essaye son premier livre en écrivant sur sa propre vie. Et elle écrit merveilleusement bien.

Une histoire vraiment sympathique qui vous fera penser à un roman de Jane Austen plus d’une fois même s’il est plus récent, en fait Cassandra avoue qu’elle aimerait vivre dans un de ses romans. Vous trouverez dans ce livre tout ce que l’on attendre de la culture britannique. Je ne vais pas dire que je ne me suis jamais ennuyée car l’histoire était parfois un peu longue, surtout par rapport au père de Cassandra et comment lui faire écrire de nouveau. C’est vraiment un livre adorable dans une famille un peu spéciale et un endroit vraiment intéressant. La version originale était difficile à lire, Dodie Smith utilise de nombreux mots rares que je n’avais jamais vus auparavant et elle aime utiliser des métaphores, de la poésie et de longues phrases. Je dirais que pour un étranger, la traduction devrait probablement suffire, je n’ai jamais passé autant de temps à chercher des mots dans mon dictionnaire. Je pense que vous aimerez ce roman drôle, charismatique et charmant ainsi que tous ses personnages. Un livre bien connu au Royaume-Uni, qui a même eu le droit à une adaptation cinématographique mais qui est peu connu en France. On le retrouve chez Folio Junior à partir de 13 ans mais je ne le vois pas vraiment comme un livre pour enfants. Je ne le relirai probablement pas mais j’ai passé un bon moment.

Pages: 532

Prix: 8,27 euros. Vous pouvez l’acheter ici.

Note: 15/20

Sans titre

chall310

16/35

Review – critique: In ecstasy

I’ll write first in English, and then in French. It’s not a translation, I am just writing first in English and then in French so it can’t be exactly the same. (Première partie en Anglais, deuxième partie en Français, descendez un peu).

ENGLISH

Book description: “Ecstasy. I’d always thought I might try it one day. I’d heard kids at school talking about getting wasted on the weekends. They made it sound awesome. I pictured the roughly made tablets with their tiny butterflies. An amazing experience inside a tiny pill. My body ached and my face was sore – I guess from smiling so much. I don’t remember ever laughing more. A new world had opened up for me, a place where I was confident and beautiful and a hot guy like Lewis wanted to be with me. That morning I figured life couldn’t get any better. How could something that made you feel like that be bad for you?

So, what did I think about this book?

I had never heard about this book before finding it in my library’s used book sale. It was only two euros and the cover and description looked nice. It had won several awards in Australia and so I thought, why not?

It is a really great book with a deep subject: drug abuse. It is probably the best book I’ve read about the subject. Even though if there was a message, it didn’t overwhelm the story. The story is so realistic and the characters look real from the very first page. Each chapter is narrated by one of the girls, Mia and Sophie, who have been best friends since their childhood. There is quite a lot of suspense since the girls don’t know everything about each other and what happens everytime. The author writes so well, it’s one of these books where you would like to take every sentence and make a quote out of it. I think she could write about everything, she would find the right words and make a realistic story. She uses great strategies for building her story and making us see how the characters (and people) change because of drugs. You can identify to them so easily it gets scary because you can see how easy it easy to get involved with drugs. The themes are amazing because it’s not just about drugs, it’s also about friendship, family problems or school bullying.

I really really fell in love with that book. It had been a while since the last time I loved a book this much. I’m so glad I’ve found it and I would absolutely recommend it (not to young readers though, obviously). It was just perfect. I’m going to buy Destroying Avalon, the first novel from Kate McCaffrey, ASAP.

The rating I give is not just about the quality of the book, it’s also about how much I loved it.

Pages: 264

Price: $10.52. You can buy it here

Rating: 5 out of 5 stars

Sans titre

 FRANÇAIS

Résumé : L’ecstasy. J’avais toujours pensé que je pourrais essayer d’en prendre un jour. J’avais entendu des élèves à l’école raconter qu’ils se défonçaient le week-end. Ils donnaient l’impression que c’était génial. J’imaginais les comprimés grossièrement fabriqués avec des petits papillons dessus. Une expérience incroyable à l’intérieur d’une minuscule pilule. J’avais mal dans tout le corps et au visage – j’imagine que c’était à force de sourire autant. Je ne me rappelle pas avoir jamais autant ri. Un nouveau monde s’était ouvert à moi, un endroit où j’avais confiance en moi et où j’étais belle et où un garçon comme Lewis voulait sortir avec moi. Ce matin, je m’imaginais que ma vie ne pourrait jamais être meilleure. Comment quelque chose qui me faisait sentir aussi bien pouvait être mauvaise ?

(traduction réalisée par moi-même étant donné que le livre n’a pas de traduction française)

Qu’est-ce que j’en ai pensé ?

Je n’avais jamais entendu parler de ce livre avant de le trouver dans une vente de livres d’occasion de ma bibliothèque. A seulement deux euros et avec une jolie couverture et un résumé accrocheur, je me suis dit : pourquoi pas ?

C’est un livre génial avec un sujet profond: la drogue. C’est probablement le meilleur livre sur le sujet que j’ai pu lire. Quel dommage qu’il ne soit pas traduit en français ! L’histoire est extrêmement réaliste et les personnages ont l’air réels dès la première page. Chaque chapitre est raconté par l’une des filles, Mia et Sophie, qui sont meilleures amies depuis leur enfance. Il s’agit de l’un de ces livres où l’on a envie de prendre chaque phrase et d’en faire une citation. L’auteur a un véritable don. Elle pourrait écrire sur n’importe quoi et toujours trouver les bons mots.

Cela faisait longtemps que je n’avais pas aimé un livre à ce point, j’ai eu un véritable coup de cœur. Je le recommande sans hésiter, mais pas à des lecteurs trop jeunes. Quoiqu’il en soit, si vous parlez un peu anglais, le livre est assez accessible. Il vise un public adolescent et est très récent, aucun style pompeux ou difficile dans une langue étrangère, donc n’hésitez pas.

La note que je donne ne concerne pas que la qualité du livre mais surtout à quel point je l’ai apprécié.

Pages: 264

Prix: 10,05 euros. Vous pouvez l’acheter ici. 

Note: 20/20

Sans titre

chall310

 15/35

 

2000 views! :D

It’s been a few months now that I’ve started this blog, and I’d like to thank you all for making it work :) I’ve had 2000 views now, thanks again! 

Voilà quelques mois que j’ai commencé ce blog et j’aimerais vous remercier car c’est grâce à vous qu’il peut marcher :) J’ai reçu 2000 visites désormais, merci encore!

 

 

Review – critique: Insurgent (Divergente, tome 2)

I’ll write first in English, and then in French. It’s not a translation, I am just writing first in English and then in French so it can’t be exactly the same. (Première partie en Anglais, deuxième partie en Français, descendez un peu).

ENGLISH

Book description:  One choice can transform you—or it can destroy you. But every choice has consequences, and as unrest surges in the factions all around her, Tris Prior must continue trying to save those she loves—and herself—while grappling with haunting questions of grief and forgiveness, identity and loyalty, politics and love. Tris’s initiation day should have been marked by celebration and victory with her chosen faction; instead, the day ended with unspeakable horrors. War now looms as conflict between the factions and their ideologies grows. And in times of war, sides must be chosen, secrets will emerge, and choices will become even more irrevocable—and even more powerful. 

So, what did I think about this book?

I am quite happy with finishing Insurgent in a bit less than three weeks, considering that I didn’t have much time for reading lately and how long it is. Plus, the font is really small and there are no spaces between the paragraphs, so the book is really 520 full pages. If it was printed with the usual font size and spaces we usually find in young-adult and children’s books, it would be at least 1000 pages. So, this is not the book for you if you are afraid of big books.

The story is still very well led and there is a lot of imagination in this second book in the Divergent series. The main character is very interesting and mysterious, sometimes you can’t anticipate what she is going to do and you can’t understand the way she’s thinking but she is a strong character and I love following her and her story. Unfortunately, I don’t really care about her love story with Tobias. My heart doesn’t break with hers and I am not upset by her fights with her boyfriend and I am not happy for her when things are going well. I don’t think we have enough feelings in the book for that kind of relationship. And the author doesn’t have the thing that makes you feel part of the character’s love stories. Except for that, it is a very good action book in a dystopian world (and no, dystopia is not a genre created with young-adult books less than ten years ago, 1984 was a dystopian novel way before that). There are so many interesting themes explored in that series such as identity and trying to figure out who you are and where you belong too, or fear, society, family and power. I must admit I was happy to see on the back of my book that it was +13. I mean there are a lot of deaths, wars, horror scenes, government manipulations, suicides, etc. It is a very dark book and I wouldn’t let a child under at least 14 read it and I am a bit worried when I see young children being fans of the series. For once, I think this really is a young-adult novel and shouldn’t be read by children or young teenagers.

There’s a lot happening in the book, even too much sometimes, too many attacks, fights, plans, twists that happen too fast for my brain to process the information. I love the fact that you can never know what characters to trust and what side they are on. What I missed was suspense, I mean you follow the action without knowing what’s going to happen but you’re never constantly wondering what is going to happen next. Expect for one question, that I can’t wait to have answers for in the next book: what is outside of the fence?

I can’t wait to see the movie of the first book that I still didn’t have the chance to see. And as it seems to be a huge success, I can’t wait to see what they are going to do with that second book as they will probably make a movie. And I can’t wait to see what parts they are going to cut, because there is definitely too much information in that book for a single movie. Unfortunately, the third book will only be released in the same collection as my other books in September, so I will have to wait before reading the end of Tris’s adventures, as I am a bit maniac with my books.

Pages: 544

Price: $10.16.You can buy it here.

Rating: 4 out of 5 stars

Sans titre

FRANCAIS

Divergente, tome 2

Résumé: Abandonnant une ville à feu et à sang, Tris est en fuite. Grâce à ses facultés de Divergente, elle a réussi à échapper au programme des Érudits qui a manipulé et lancé les soldats Audacieux à l’assaut des Altruistes. En trois jours, Tris a perdu sa faction, ses amis, ses parents. Pourtant, elle n’a pas le droit de baisser les bras. Elle seule peut se dresser face aux Érudits. Les combats ont repris, et le temps presse….

Qu’est-ce que j’en ai pensé ?

Je suis assez contente de moi pour avoir terminé le tome deux de Divergente en un peu moins de trois semaines, vu que je n’avais pas eu beaucoup de temps pour lire dernièrement et qu’il est très long. En plus, la police est vraiment petite sur le livre en anglais et il n’y a pas d’espaces entre les paragraphes, alors on a vraiment 520 pages bien remplies. Donc, ce n’est pas un livre fait pour vous si vous avez peur des gros livres.

L’histoire est encore très bien menée et on retrouve beaucoup d’imagination dans ce deuxième tome de la saga Divergente (qui n’a pas de nom plus précis en français). L’héroïne est très intéressante et mystérieuse, parfois on ne peut anticiper ce qu’elle va faire ou on ne peut comprendre sa manière de penser mais c’est un personnage fort et j’aime la suivre elle et son histoire. Malheureusement, je ne me soucie pas vraiment de son histoire d’amour avec Tobias. Mon cœur ne se brise pas avec le sien et ça ne me dérange pas plus que sa quand ils se disputent et je ne suis pas heureuse pour elle quand les choses vont bien. Je ne pense pas qu’il y ait assez de sentiments dans le livre pour ce type de relations. Et l’auteur n’a pas ce truc qui vous donne l’impression de faire partie des histoires d’amour des personnages. A part ça, c’est un très bon livre d’action dans un monde dystopique (et non, la dystopie n’est pas un genre inventé avec les livres jeunes-adultes il y a un peu moins de dix ans, 1984 était un roman dystopique bien avant cela). Il y a tellement de thèmes intéressants explorés dans cette saga, tels que l’identité et essayer de comprendre qui on est et comment trouver sa place, ou la peur, la société, la famille et le pouvoir. Je dois admettre que j’étais contente de voir sur la quatrième de couverture de mon édition que le livre était à partir de 13 ans. Je veux dire, il y a beaucoup de morts, de guerres, de scènes d’horreur, de manipulations de la part du gouvernement, des suicides, etc. C’est un livre très sombre et je ne laisserai pas un enfant de moins de 14 ans le lire et ça m’inquiète un peu de voir des jeunes enfants être fans de la saga. Pour une fois, je pense qu’il s’agit vraiment d’un livre jeune-adulte et qu’il ne devrait pas être lu par des enfants ou de jeunes adolescents.

Il se passe énormément de choses dans le livre, même parfois trop, trop d’attaques, de batailles, de plans, de retournements de situation qui arrivent trop vite pour que mon cerveau assimile toutes les informations. J’aime le fait que l’on ne peut jamais savoir à quels personnages faire confiance et de quel côté ils sont. Je trouve par contre que le livre manque de suspense, on suit l’action sans vraiment savoir ce qui va se passer mais on ne se demande pas constamment ce qui va arriver ensuite. A part pour une question, pour laquelle je ne peux attendre d’avoir plus de réponses dans le prochain tome : qu’y a-t-il en dehors de la ville ?

Je ne peux attendre de voir le film du premier tome que je n’ai toujours pas eu l’occasion d’aller voir. Et vu que ça semble être un gros succès, j’ai hâte de voir ce qu’ils vont faire de ce deuxième tome vu qu’ils vont probablement en faire un film. Et j’ai hâte de voir quels passages vont être supprimés, car il y a vraiment trop d’informations dans ce livre pour un seul film. Malheureusement, le troisième livre sortira dans la même collection que mes autres livres seulement en septembre, alors je vais devoir attendre avant de lire la fin des aventures de Tris, vu que je suis un peu maniaque avec mes livres.

Pages: 460

Prix: 16,06 euros. Vous pouvez l’acheter ici.

Note: 16/20

Sans titre

chall32

14/35