Review – Critique: The Scarlet Letter (La lettre écarlate)

three and a half stars

 


EN FRANÇAIS ICI

ENGLISH

The Scarlet Letter

Book description: The Scarlet Letter’s symbolism helps create a powerful drama in Puritan Boston: a kiss, evil, sin, nature, the scarlet letter, and the punishing scaffold. Nathaniel Hawthorne’s masterpiece is a classic example of the human conflict between emotion and intellect.

So, what did I think about this book?

For those of you who visit my blog on a regular basis, you probably know that I don’t review many classic books. I must admit I enjoyed most classics I read when I was at school. It wasn’t my  English literature class who got to read the Scarlet Letter and I never got to read it. I’ve heard about it for years. Everybody has heard at least once of Hester Prynne and her scarlet letter. I know there are thousands of reviews about this book and I’m not sure you want to read one more but I’ll still write my opinion.

When I bought it, I didn’t know it had been written in 1850. It was pretty hard to read in original version, and I’m not going to say I understood everything, but still, I’m quite proud of having made the effort. Even though I didn’t understand all the vocabulary, I understood very well the story. I must say it is a very interesting book.

It is set a century earlier than when Nathaniel Hawthorne wrote the book, in a colony of Puritans and criticizes the harshness, the hypocrisy and the cruelty of this society. It is a novel of passion and forbidden love. It deals with everything we imagine in this society: priests, religion, jail and even witches, and it is a fascinating novel. I loved how the revenge theme was treated in this book, through one of the most awful characters I’ve ever seen. There is quite a lot of suspense too thanks to the well-led plot. I kept wondering who the father of Hester’s child was. I don’t know if it is because it wasn’t in my native language but it took me a while to realize who the father was. I realized afterwards there were a few hints before but I was really surprised to find out.

There are so many great themes in this novel and the setting was really realistic. I could almost see Boston in the 17th century. This novel was one of the first mass-printed books in the United States and I find it amazing the people still read it nowadays. I had a great time reading it and I was really moved by the story. I wish I had studied it in high school, I’m sure I would have been fascinated during the book analysis.

Pages: 198

Price: There are more than 400 editions on Amazon and you can buy one at the price you want. I put a link of the same edition as the one I own (from the picture).

Rating: 3.5 out of 5 stars

Sans titre
Français

FRANÇAIS 

La lettre écarlate

Résumé: A comme adultère : c’est la lettre qu’Esther porte, brodée sur sa poitrine, telle la trace indélébile de sa faute.Seuls points de clarté : le rouge de la lettre brodée et le blanc nacré qu’évoque le nom de Perle, fruit du péché. Mise au ban de la société, Hester apprendra à vivre avec sa faute.  

J’ai coupé une partie du résumé car il révélait trop de l’intrigue.

Qu’est-ce que j’en ai pensé ?

Pour ceux d’entre vous qui viennent sur mon blog régulièrement, vous devez certainement savoir que je n’écris pas beaucoup de critiques de classiques. Je dois avouer que j’ai pourtant aimé la plupart des classiques que j’ai lu en cours. C’était une autre classe de littérature anglaise qui avait lu La Lettre Écarlate et je n’ai jamais eu l’occasion de le lire. J’en ai entendu parler pendant des années. Tout le monde a entendu au moins une fois l’histoire d’Hester Prynne et de la lettre écarlate cousue sur sa robe. Je sais qu’il y a des milliers de critiques sur ce livre et je ne suis pas sûre que vous ayez envie d’en lire encore une autre mais je vais quand même écrire mon avis.

Lorsque je l’ai acheté, je ne savais pas que le roman avait été écrit en 1850. C’était assez difficile à lire en version originale, et je ne vais pas dire que j’ai tout compris, mais quand même, je suis plutôt fière d’avoir fait l’effort. Même si je ne connaissais pas tout le vocabulaire et que certaines tournures de phrases me paraissaient étranges, j’ai très bien compris l’histoire. Je dois dire que c’est un livre très intéressant.

L’histoire se déroule un siècle avant l’écriture du livre, dans une colonie de Puritains et critique la cruauté, l’hypocrisie et la dureté de cette société. C’est un roman de passion et d’amour interdit. Tout ce que l’on imagine de cette société y est évoqué : les prêtres, la religion, la prison et même les sorcières, et il s’agit d’un roman fascinant. J’ai aimé comme le thème de la vengeance a été traité à travers l’un des personnages les plus affreux que je n’ai jamais vu dans un livre. Il y a plutôt pas mal de suspense grâce à une intrigue bien menée. Je n’arrêtais pas de réfléchir à qui pouvait être le père de l’enfant d’Hester. Je ne sais pas si c’était car le roman n’était pas dans ma langue maternelle mais j’ai mis un certain temps avant de réaliser qui était le père. J’ai ensuite réalisé qu’il y avait plusieurs indices auparavant mais j’ai été vraiment surprise de le découvrir.

Il y a tellement de thèmes formidables dans ce roman et l’environnement était vraiment réaliste. Je pouvais presque voir Boston au 17ème siècle. Ce roman a été l’un des premiers ouvrages imprimés en masse aux Etats-Unis et je trouve cela génial que les gens le lisent encore aujourd’hui. J’ai passé un bon moment et j’ai été très émue par l’histoire. J’aurais aimé l’avoir étudié au lycée, je suis sûre que j’aurais été fascinée pendant l’analyse du livre.

Pages: 310. (en anglais 198, je ne comprends pas trop.)

Prix: 5,90 euros. Vous pouvez l’acheter ici.

Note: 15/20

Sans titre

3 thoughts on “Review – Critique: The Scarlet Letter (La lettre écarlate)

  1. Pinku says:

    Desolé si tu as deux fois le même commentaire…. ma connexion a coupé quand j’ai cliké sur ‘poster’
    Enfin je disais que je n’avais pas lu le livre cependant j.ai vu l’adaptation avec la superbe, magnifique, sublimissime Lillian Gish!!! Mes premiers émois d’ado looool
    Mais j’aimerai bien lire le livre savoir si sans Lillian Gish ca me plait autant looool

  2. Pinku says:

    Piouuuuuuh je l’ai vu la première fois il y a plus de 15 ans (…. ca me fait bizarre d’écrire ca!!)!! a la télé très tard. Sur France 3 ils passent souvent des films muets ou noir et blanc le dimanche (le cinéma de minuit). Je l’ai revu quelques année après…. Je pense que tu peux le trouver facilement en téléchargement ou meme en streaming. Essaie YouTube je sais que j’y regardais souvent Broken Blossoms (très beau, très tres triste aussi)
    Sinon j’ai trouvé ce lien, il m’a l’air entier dessus…
    https://archive.org/details/TheScarletLettersilentLillianGish

    En t’écrivant je me rends compte que j’ai des gouts de vieux…. bon je finis ma tisane et je vais me coucher :p

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s