Review – Critique : Reboot 1

five stars

I’ll write first in English, and then in French. It’s not a translation, I am just writing first in English and then in French so it can’t be exactly the same. (Première partie en Anglais, deuxième partie en Français, descendez un peu).

ENGLISH

Reboot, book 1

Book Descritption: Wren Connolly died five years ago, only to Reboot after 178 minutes. Now she is one of the deadliest Reboots around… unlike her newest trainee, Callum 22, who is practically still human. As Wren tries to teach Callum how to be a soldier, his hopeful smile works its way past her defenses.

So, what did I think about this book?

So sorry for being for being so late on this review! I was flabbergasted by this novel! I was delighted when I received it a few months ago in a giveaway but in the end, I didn’t read it right away, I didn’t know what to expect from it and it could well have stayed longer on my bookshelves. Fortunately, I took it out of my TBR shelf quite soon. I couldn’t have made a better decision. Really, I totally recommend it. I think of it as highly as I do about the great YA dystopian novels that are Hunger Games, Divergent, etc. Well, I didn’t love it as much as Hunger Games but it is still such a good novel.

It was also my first zombie novels, but we are not on a classical approach here. Zombies, in this novel, are calm and they obey to the humans who oppress them in an organized society and use them as an army. The “Reboots” (our new zombies) are children and teenagers under twenty, since the virus does not work on adults, coming from the slums where the virus is spreading more. The story happens in the South of Texas in a dystopian society. The protagonist, Wren, was killed when she was twelve and rebooted, which turned her into a zombie, and then she grew up inside the compound of the SHER, where she was trained and from where she is sent to missions in town (most often to arrest people in the slums, which keeps the human away from the virus). So the humans are constantly giving orders to the Reboots, who have no freedom, no privacy, they even have a curfew, and they must always do what they are told to, otherwise they are shot in the head.  

The thing is that these Reboots do not have many human feelings left, above all if they were dead for a while, and for the record, our protagonist was dead for 178 minutes, a record. I have seen in many reviews that her lack of feelings annoyed many readers. But I totally loved it! Really, you get a whole new way of thinking, I loved how cold her sentences are, it allows the reader to fully grasp the character. She is amazing. And she is not that different, she notices feelings in others that she is not able to feel, and she is quite curious about it. This was also this beginning without any feelings that made us see better the beautiful evolution of her character.

A really good novel, that would deserve more public attention and readers, and why not a movie? Really, I loved it so much! And even more, now that I have read this book, I don’t see zombies the same way.

Pages: 365

Price: $10.39. You can buy it here. 

Rating: 5 out of 5 stars. 

Sans titre

FRANÇAIS

Reboot, tome 1

Résumé : 178. C’est le chiffre tatoué sur mon bras. C’est le nombre de minutes durant lesquelles je suis restée morte. Je suis une Reboot. Tuée par un virus foudroyant, ressuscitée sous une forme quasi surhumaine. Je ne sens plus la douleur, ni les émotions. 178 minutes de mort clinique ont fait de moi un robot, un soldat. J’obéis aux ordres, je traque, je tue. On me confie les nouveaux Reboots. S’ils échouent, ils meurent. Ça ne me fait rien, je suis Wren 178. Je suis restée sans vie pendant 178 minutes. Pourtant, depuis que j’ai rencontré Callum, un Reboot 22, je ne me suis jamais sentie aussi vivante.

Qu’est-ce que j’en ai pensé ?

J’ai tellement de retard sur ma chronique, vraiment désolée ! Reboot a vraiment été une claque pour moi ! J’étais ravie de l’avoir reçu il y a quelques mois dans le cadre d’un concours mais finalement je ne l’ai pas lu de suite, je ne savais pas trop à quoi m’attendre et il aurait donc pu rester plus longtemps sur mes étagères. Bien heureusement, je l’en ai vite sorti. Je n’aurais pas pu être plus contente. Je le recommande vivement. Je le positionne directement au même rang que les grands romans dystopiques YA (Hunger Games, Divergent…). Je n’ai peut-être pas autant adoré que Hunger Games mais c’est un très bon roman.

C’était mon premier livre de zombies, mais nous ne sommes pas vraiment dans les schémas classiques de zombies. Ici, ils sont tout à fait calmes et sous l’emprise des humains dans une société organisée qui se sert d’eux comme d’une armée. Les « Reboots » (donc nos nouveaux zombies) sont des enfants et adolescents de moins de vingt ans, le virus n’opérant pas sur les adultes, qui viennent souvent des bidonvilles où le virus se propage le plus. L’histoire se passe dans le sud du Texas dans une société dystopique. L’héroïne, Wren, a été tuée à l’âge de 12 ans et a rebooté, devenant un zombie, elle a ensuite grandi dans une enceinte de la SHER, où elle a été entraînée et d’où elle est envoyée en mission dans la ville (le plus souvent pour procéder à des arrestations dans les bidonvilles, ce qui évite aux humains d’entrer en contact avec le virus). Ce sont donc les humains qui dirigent constamment les Reboots, qui n’ont aucune intimité, ont un couvre-feu, et doivent respecter les ordres ou mourir d’une balle dans la tête.

Sauf que ces Reboots n’ont plus beaucoup d’émotions humaines, surtout s’ils sont restés morts pendant un certain temps, et d’ailleurs notre héroïne est restée dans un état de mort clinique pendant 178 minutes, un record. J’ai lu dans beaucoup de chroniques que son manque d’émotions avait souvent agacé. Mais moi, j’ai adoré ! Grâce à cela, on a un tout nouveau mode de pensée, j’adore la froideur de ses phrases, ça nous permet de vraiment ressentir le personnage dans toute son ampleur. Elle est formidable. Et puis elle n’est pas si différente que ça, elle se rend bien compte que les autres ressentent des choses qu’elle ne ressent pas et elle éprouve une certaine curiosité envers tout ça. Et c’est également ce début dénué d’émotions qui nous permet de mieux apprécier la belle évolution du personnage.

Un très bon roman, qui mériterait davantage de publicité et de lecteurs, et pourquoi pas un film ? Vraiment, j’ai adoré ! Et en plus de ça, je ne vois plus les zombies de la même façon grâce à ce roman.

Pages : 328

Prix : 17 euros. Vous pouvez l’acheter ici. 

Note : 20 / 20 

Sans titre

8 thoughts on “Review – Critique : Reboot 1

  1. Pinku says:

    J’ai devoré le premier tome mis a part l’amourette Wren Callum qui m’a soulé, j’ai adoré! Elle prend pas trop TROP de place mais ca m’enerve. Depuis quand on est obligé de caser ce genre de chose dans tous les romans? Pour attirer les filles surement… Bon la c.etait presque obligé puisque c’est la seule manière de voir l.evolution de Wren niveau ‘sentiments’ mais l’amitié aussi c’est un sentiment! Non faut de la guimauve lol lol.
    Enfin c’est toujours moins niais que dans Dualed! Par contre… J’ai pas aimé le deuxieme tome… Trop precipité. Un seul gros roman aurait suffit! Je l’ai d’autant plus detesté que j’ai vraiment aimé le ‘un’ donc je ne m’attendais pas a etre decu de cette maniere…
    Mais ce tome a ete un coup de coeur pour moi. Je ne m.attendais pas du tout a ca🙂

    • marinesbooks says:

      Moi non plus je m’attendais pas à ce que ce soit un coup de coeur donc j’ai été ravie ! Par contre moi j’ai bien aimé l’histoire d’amour j’ai trouvé ça important pour l’histoire, après tout elle était déjà amie avec sa colloc et ça n’a pas pour autant fait remonter des sentiments. Bon j’espère que le tome 2 ne va pas me décevoir😦

  2. Generation94 says:

    J’ai déjà entendu parler de cette saga quelque part.. Et ton avis me donne vraiment envie de découvrir ce roman. J’avoue que le mot “zombie” me refroidit un peu mais si je tombe un jour dessus, je ne dis pas que je ne craquerai pas.. ^^

    • marinesbooks says:

      oui je crois l’avoir pas mal vue sur la blogosphère🙂 Je suis pas super “zombie” non plus mais ce roman est vraiment sympa pour le coup, c’est plus des humains qu’autre chose !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s