Review – critique: Phobos, tome 1

five stars

FRANÇAIS

Phobos

Résumé : Six prétendantes. Six prétendants. Six minutes pour se rencontrer. L’éternité pour s’aimer. Ils veulent marquer l’Histoire avec un grand H. Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’oeil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars. Elle veut trouver l’amour avec un grand A. Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l’amour. Elle a signé pour un aller sans retour… Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter.

Qu’est-ce que j’en ai pensé ?

Veuillez m’excuser pour ce retard de chronique, j’ai fini le livre il y a trois jours mais je n’ai tout simplement pas eu le temps de l’écrire. Pourtant le livre est sorti il y a une semaine et vous avez sûrement envie de récolter des avis sur cette nouveauté. J’ai eu la chance de l’avoir quelques jours avant sa sortie, et en plus dédicacé ! Ce qu’il faudra retenir de ma chronique, c’est qu’il faut absolument foncer l’acheter. Il s’agit d’un véritable coup de cœur pour moi. Le premier de cette année. Même si j’avais lu de bons livres, celui-ci a pris vie sous mes yeux et me trotte dans la tête sans arrêt. Après chaque nouvel évènement, je n’avais qu’une envie : partager ma lecture avec quelqu’un. Je suis tellement heureuse de voir un roman francophone d’une telle qualité. Pour moi, il se hisse au niveau des Hunger Games et autres grandes sagas américaines.

C’était le premier roman de Victor Dixen que j’ai lu, et j’y ai découvert un style formidable, une écriture fluide, agréable à lire, et qui touche en plein cœur. Je n’ai pu m’empêcher de remarquer le travail de recherche énorme qui a dû être fait par rapport aux fusées, à l’espace et aux détails techniques. Tous ces détails si bien expliqués font que l’on ancre facilement ce roman futuriste dans notre réalité. Parfois, j’ai eu du mal à imaginer certaines choses mais des schémas et dessins à l’intérieur du roman m’ont bien éclairée (ne vous inquiétez pas, ça ne vire pas aux explications scientifiques non plus).

Le roman alterne entre quatre points de vue : le champ, le contrechamp, le hors-champ, et la chaîne Genesis, ce qui donne à l’histoire une dimension très cinématographique. Notre héroïne, Léonor, fait donc son départ pour la planète Mars grâce au programme Genesis. Le champ, c’est son point de vue, raconté à la première personne, et qui nous permet de vivre l’expérience à travers elle. Le contrechamp, c’est l’envers du décor, ce qu’il se passe sur terre pour les organisateurs du voyage. La chaîne Genesis raconte ce que les téléspectateurs de cette émission de téléréalité peuvent voir. Ce point de vue sert surtout à raconter les séances de speed-dating, hyper excitant tout ça. Et enfin, le hors-champ raconte l’histoire d’un autre personnage qui est lié à tout cela, mais on découvre pourquoi un peu plus tard dans le roman, donc je vous laisse la surprise.

Ce que j’ai le plus aimé c’est tous les mystères, les histoires qui s’entremêlent et qui se rejoignent pour une raison ou pour une autre, et les découvertes que l’on fait lorsque l’on revient sur des détails qui paraissaient insignifiants au départ. Des qualités d’écriture que je n’avais retrouvées que chez J.K. Rowling pour l’instant. Il y a donc beaucoup de suspense qui nous pousse à tourner les pages et à vouloir en savoir plus. Un page-turner donc, en plus de tout le reste.

Pour les personnages, j’ai adoré Léonor. Une vraie héroïne avec une force en elle, des réflexions et des sentiments. Ça change de certaines héroïnes un peu vides et influençables que l’on retrouve souvent dans le genre Young-Adult. Kriss, sa meilleure amie dans cette aventure, est aussi un personnage que j’ai apprécié. J’ai aimé le fait qu’aucune fille ne soit là juste pour faire figuration, on les découvre toutes et leurs histoires, pas comme dans le roman La Sélection où toutes les autres filles étaient invisibles. D’ailleurs, en parlant de La Sélection, j’avais peur que le concept des speeds datings et de la recherche de l’amour dans Phobos fasse un peu gnangnan comme La Sélection que je n’avais pas du tout apprécié, mais pas du tout ! Au contraire, toutes les rencontres entre les candidats sont captivantes, parce que chacun d’entre eux cache un secret. Ce que j’ai trouvé dommage, c’est que l’on voit les garçons si peu. Ce premier tome se concentre sur les filles et l’on aperçoit les garçons seulement durant les séances de speed-dating, mais il y en a beaucoup que j’ai vraiment apprécié au cours de ces passages, et j’espère qu’on les verra plus par la suite.

Le seul détail que je pourrais reprocher au roman, c’est que tous les candidats parlent couramment anglais et discutent en anglais entre eux, alors que ce sont tous quasiment des orphelins. Entre Léonor, qui a grandi dans des familles d’accueil et qui a ensuite travaillé en tant qu’ouvrière dans une usine, Tao un artiste de cirque ambulant en Chine, et Mozart le gamin des favelas, je me demande bien comment ce serait possible. Déjà qu’à la sortie de l’université, le niveau d’anglais n’est pas toujours très brillant… Mais bon, il fallait bien trouver une façon de les faire communiquer, et qui sait, peut-être que dans le futur tout le monde parlera anglais ? En tout cas, ça ne m’a pas dérangée dans ma lecture, ce n’était qu’un détail…

Des sentiments très forts m’ont traversée tout au long de ma lecture, et je ne m’attendais pas à une telle qualité. En plus, le roman s’est terminé à un moment clé de l’histoire. Je peux vous dire que j’attends la suite avec impatience ! Enfin bref, vous n’avez aucune excuse pour ne pas lire ce roman génialissime. Surtout que la Collection R a encore fait du beau boulot avec cette sublime couverture.

Pages : 448

Prix : 17,90 euros. Vous pouvez l’acheter ici

Genre : Young-adult, science-fiction, espace. Age 14 +

Note : 20 / 20

Sans titre

6 thoughts on “Review – critique: Phobos, tome 1

  1. latetedansleslivres says:

    J’avais hésité à l’acheter aux Imaginales et tu me ferais presque regretter! Ca a l’air vraiment sympa mais je me dis que c’est tant mieux si j’ai été raisonnable, j’aurais été frustrée de devoir attendre la suite!🙂

  2. CupcakesMusicTea says:

    Ce livre me fait envie et après avoir lu ton article , j’ai hâte de le lire !
    Je n’ai pas accrochée à ” La Sélection” , j’avais peur que ce livre soit du même genre .
    La couverture est très belle🙂

    • marinesbooks says:

      Oui je suis dans le même cas que toi pour “La Sélection” mais je suis contente que ma référence t’ait montré qu’en effet ça n’a rien à voir, j’ai bien fait de le mentionner🙂 En tout cas j’espère que ce livre sera une belle découverte pour toi🙂

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s