Review – critique: The Girl on the Train (La Fille du train)

Afficher l'image d'origine

three and a half stars

I’ll write first in English, and then in French. It’s not a translation, I am just writing first in English and then in French so it can’t be exactly the same. (Première partie en anglais, deuxième partie en français, descendez un peu).

ENGLISH

The Girl on the Train

Book description: Rachel takes the same commuter train every morning. Every day she rattles down the track, flashes past a stretch of cozy suburban homes, and stops at the signal that allows her to daily watch the same couple breakfasting on their deck. She’s even started to feel like she knows them. “Jess and Jason,” she calls them. Their life—as she sees it—is perfect. Not unlike the life she recently lost. And then she sees something shocking. It’s only a minute until the train moves on, but it’s enough. Now everything’s changed. Unable to keep it to herself, Rachel offers what she knows to the police, and becomes inextricably entwined in what happens next, as well as in the lives of everyone involved. Has she done more harm than good?

So, what did I think about this book?

This is the very last book I finished in 2015 but it is a new experiment for me since I didn’t read it; I listened to this book. This was my very first audio book, and I listened to it for free since you have a free audio book when you sign up on Audible for the first time. I had chosen this book because I had heard a lot about it. I am not a big fan of thrillers and this is why I didn’t really want to read it. When I saw how many positive reviews it had and what a good rating the audio book had, I didn’t hesitate to download it.

I didn’t know what to expect, and to be honest I hadn’t even read the book description. I started it blindly and discovered a 30-something protagonist that I didn’t really like. She is alcoholic, hysterical and won’t leave her ex husband in peace. She lost her job, and she is, I have to say, quite pathetic. Anyways, this is not the kind of character you can like. She lives in the suburbs of London and has been staying at her friend’s house since her husband left her for another woman. Every day, she goes to London and looks at the houses the train drives past. There is a house that caught her attention; there is a couple living there and she created a whole life around them, she even gave them fictional names. However, an unexpected event will make her take part in their lives.

The story is told from three different points of view, something I really liked, I don’t think I would have been okay with Rachel being the only narrator. Also, we wouldn’t be able to know the whole story if she was the only narrator. The points of view are not from the same time and it gives a bit more of suspense. We want them to come closer to the fateful day but sometimes, we have to go way back in time.

This book was a bit long to settle, the beginning was quite repetitive and lacked of action. I didn’t really know where the story was going. However, how soon as the action started, the story became addictive. The suspense was well kept until the very end. It gets more and more intense at the end and it left me breathless. I got the same feeling I get at the end of a Hitchcock movie. To be honest, it is quite similar to what I’m used to with his movies; slow-paced at first but such a good ending that it makes the whole story. I think that without this ending, which was really surprising, I might have been disappointed by this book, but it made up for the rest of the novel that I thought was quite long.

Overall, a nice and gripping read, even though it still doesn’t make me want to read more thrillers.

Pages: 336

Price: $13.47. You can buy it here. 

Genre: Mystery, Crime, Thriller. For adults.

Author: Paula Hawkins

Rating: 3.5 out of 5 stars

Sans titre

FRANÇAIS

La Fille du train

Quatrième de couverture : Vous ne voyagerez plus jamais comme avant… Depuis la banlieue où elle habite, Rachel prend le train deux fois par jour pour aller et revenir de Londres. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe une jolie maison. Cette maison, elle la connaît par cœur, elle a même donné un nom à ses occupants qu’elle aperçoit derrière la vitre : Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait, heureux, comme Rachel a pu l’être par le passé avec son mari, avant qu’il ne la trompe, avant qu’il ne la quitte. Mais un matin, elle découvre un autre homme que Jason à la fenêtre. Que se passe-t-il ? Jess tromperait-elle son mari ? Quelques jours plus tard, c’est avec stupeur qu’elle découvre la photo de Jess à la une des journaux. La jeune femme, de son vrai nom Megan Hipwell, a mystérieusement disparu..

Qu’est-ce que j’en ai pensé ?

Il s’agit du tout dernier livre que j’ai terminé en 2015 mais il marque une expérience nouvelle, en effet je n’ai pas lu ce livre ; je l’ai écouté. Il s’agit donc de mon premier livre audio, et vu que j’avais droit à un essai gratuit lors de mon inscription sur Audible, j’ai pu l’écouter en entier gratuitement. Si j’avais choisi ce livre, c’est car j’en avais beaucoup entendu parler. N’étant pas une grande fan de thrillers, je n’avais pas osé me lancer. Mais au vu des avis très positifs qu’il a reçu et de la bonne notation du livre audio, je n’ai pas hésité à le télécharger.

Je ne savais pas à quoi m’attendre, je n’avais même pas lu le résumé du roman pour être honnête. Je me suis donc plongée aveuglement dedans et j’ai découvert une héroïne d’une trentaine d’année que je n’ai pas forcément appréciée. En effet, elle est alcoolique, hystérique et ne lâche pas son ex. Elle a perdu son travail, et elle est, il faut le dire, vraiment pathétique. En tout cas, pas le genre de personnage que l’on peut apprécier. Elle vit en banlieue londonienne, hébergée par une amie, depuis que son mari l’a quittée pour une autre. Tous les jours, elle se rend à Londres et observe les maisons devant lesquelles elle passe. Une maison a particulièrement attiré son attention ; un couple y vit et elle leur a inventé une vie et même des noms au fur et à mesure de ses passages quotidiens en train. Cependant, un événement inattendu va la conduire à prendre part dans leur vie.

Le roman est alterné entre trois points de vue, ce que j’ai plutôt apprécié, je crois que je n’aurais pas supporté d’avoir Rachel pour seule narratrice. De plus, on ne pourrait pas connaître toute l’histoire avec son point de vue seul. Les points de vue ne correspondent pas tous même époque et cela donne une touche de suspense en plus. On a envie de les voir s’approcher de la date fatidique mais parfois, on est obligés de revenir très en arrière.

Ce livre a été un peu long à se mettre en place, avec un début assez répétitif et pauvre en action. Je ne savais pas vraiment où l’histoire allait en venir. En revanche, dès qu’on plonge dans l’action, l’histoire devient addictive. Le suspense est bien tenu jusqu’à la fin. On assiste à une montée en tension assez incroyable sur la fin, j’en avais le souffle coupé. On retrouve le sentiment que l’on peut avoir à la fin des films d’Hitchcock. D’ailleurs, ça suit bien ce à quoi je suis habituée avec ses films ; un début lent et une fin tellement bonne qu’elle fait toute l’histoire. Je pense que sans cette fin, aussi surprenante, j’aurais peut-être été déçue par cette lecture, mais elle a vraiment rattrapé un roman que j’ai trouvé un peu long.

Globalement, une lecture agréable et prenante, même si cela ne me donne toujours pas davantage envie de lire davantage de thrillers.

Pages : 378

Prix : 21 euros. Vous pouvez l’acheter ici.

Genre : Mystère, crime, thriller. Adultes.

Auteur: Paula Hawkins

Note : 14/20

Sans titre

7 thoughts on “Review – critique: The Girl on the Train (La Fille du train)

  1. Carnet Parisien says:

    J’en ai beaucoup entendu parler aussi, et les critiques évoquent souvent le caractère de la narratrice. Je ne suis pas très thriller non plus alors on verra bien. Pas pour l’instant en tout cas🙂

  2. Whalzz says:

    J’ai eu du mal avec le personnage principal de ce roman, elle m’énervait un peu. Je n’ai pas trop ressenti de longueurs par contre, ça permettait de développer un peu l’ambiance etc. Après, ce n’est clairement pas un roman qui m’a marquée😦

    • marinesbooks says:

      Oui je comprends, je suis dans le même cas. Ah oui ? Peut-être était-ce parce que le livre audio durait douze heures et que comme il ne se passait pas grand chose au début, j’ai trouvé ça un peu long. Oh, dommage😦

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s