Review – critique: Dreamology

three and a half stars

I’ll write first in French, and then in English. It’s not a translation, I am just writing first in French and then in English so it can’t be exactly the same. (Première partie en français, deuxième partie en anglais, descendez un peu).

FRANÇAIS

Dreamology

Quatrième de couverture : Depuis son enfance, Alice mène une double vie. La vie réelle, où elle habite seule avec son père… et sa vie en rêves ! Toutes ses nuits sont peuplées d’aventures extraordinaires, de voyages, de rencontres, et surtout d’un garçon de son âge : Max. Au fil des années, elle est tombée amoureuse de lui et ne pense qu’à se coucher le soir pour le retrouver. Mais le jour de sa rentrée au lycée, Alice voit Max. En chair et en os. Le garçon de ses nuits existerait-il vraiment ? 

Qu’est-ce que j’en ai pensé ?

Je remercie tout d’abord les éditions Michel Lafon pour la lecture des épreuves non corrigées de Dreamology.

Dreamology, c’est l’un de ces romans où, lorsque la fin approche, on se dit « déjà ? ». Je n’ai honnêtement pas senti les pages défiler tant je me suis laissée porter par l’histoire. Un peu comme les films où l’on est tellement captivé que l’on ne voit pas le temps passer. Autant dire que c’est très positif.

J’adore tout ce qui touche aux rêves, c’est un thème qui m’a toujours fascinée. D’ailleurs, dans tout ce que j’écris, les rêves y trouvent toujours leur place. Quand on nous a présenté l’histoire en avant-première au Salon de Montreuil, j’ai tout de suite voulu le lire mais j’ai attendu que l’on se rapproche de la date de sortie. Je peux vous assurer qu’on nous l’avait vraiment bien vendu et que l’attente a été longue ! Lorsque je l’ai commencé, j’ai cru pendant un moment que le roman n’allait pas me plaire et que j’allais être déçue. L’héroïne me paraissait vraiment très jeune (je pensais qu’elle avait 12 ou 13 ans) vu ses réactions et ce qu’elle racontait. Par exemple, le fait qu’avec sa meilleure amie elles avaient créé un clone imaginaire l’une de l’autre pour les moments où elles étaient séparées. J’avais lu le résumé assez longtemps avant de lire le roman et j’avais oublié que l’âge d’Alice était mentionné. Du coup, j’ai été vraiment surprise lorsqu’elle a parlé de sa rentrée au lycée, et encore plus lorsque j’ai compris qu’elle était en classe de Première.

Finalement, au bout de quelques chapitres seulement, ses préoccupations deviennent beaucoup plus celles d’une lycéenne et le roman un peu plus mature. Un petit raté dans l’écriture des premiers chapitres peut-être, mais le roman sait vite se rattraper et j’ai oublié le départ que je n’avais pas apprécié. On est véritablement dans une histoire de lycéens, avec des histoires d’amour et des doutes sur l’avenir. Je pense cependant que le choix des titres pour les chapitres n’est pas très approprié, car ils font tous très « jeunesse ».

J’ai beaucoup aimé les rêves un peu fous de Max et Alice qui nous font voyager dans leur univers. En plus, je trouve ça génial que l’héroïne s’appelle Alice, ses rêves m’ont fortement rappelé Alice au pays des Merveilles. Mais leur histoire ne s’arrête pas simplement aux rêves maintenant qu’ils se sont rencontrés pour de bon et j’ai apprécié les découvrir dans la vie réelle, qui oppose un contraste avec leurs rêves, surtout au niveau de leur relation. Ils se rendent vite compte que le fait qu’ils se connaissaient déjà dans le monde des rêves depuis leur plus tendre enfance ne peut pas être une simple coïncidence et qu’une raison scientifique doit se cacher derrière tout ça. J’ai trouvé leur enquête absolument palpitante !

En effet, on tombe sur de nombreuses explications scientifiques sur le cerveau dans ce roman et j’apprécie le travail de recherche qu’a pu faire l’auteure. Je ne sais pas vraiment si je peux juger le style étant donné que j’ai lu des épreuves non corrigées ; je n’ai jamais encore lu de version finale d’épreuves non corrigées et je ne sais donc pas vraiment dans quelle mesure le texte est modifié. Pour l’instant, j’ai trouvé le style assez lourd au niveau de la traduction et j’ai senti les formulations anglaises derrière les phrases. J’espère donc que le texte sera un peu retouché.

Dans l’ensemble, cela a été une belle lecture pour moi et j’ai adoré me plonger dans cette histoire que j’ai trouvée très originale. Une jolie histoire d’amour et d’amitié avec une touche de mystère et qui aborde avec facilité le thème de la frontière entre le rêve et la réalité. Lorsqu’on lit un livre fantastique, la partie fantastique prend toujours une grande partie de l’intrigue, mais pas ici, car on a toujours l’impression que les choses sont réelles et c’est pour cela que je l’ai autant aimé. En bref, à lire dès sa sortie le 11 février ! 

Pages : 346

Prix : 15,95 euros. Vous pouvez l’acheter ici.

Genre : Jeunesse, Contemporain, Romance, Fantastique. Age 12+

Auteur : Lucy Keating

Note : 15/20

Sans titre

ENGLISH

Dreamology

Book description: For as long as Alice can remember, she has dreamed of Max. Together, they have traveled the world and fallen deliriously, hopelessly in love. Max is the boy of her dreams—and only her dreams. Because he doesn’t exist. But when Alice walks into class on her first day at a new school, there he is. Real Max is nothing like Dream Max. He’s stubborn and complicated. And he has a whole life Alice isn’t a part of. Getting to know each other in reality isn’t as perfect as Alice always hoped. Alarmingly, when their dreams start to bleed into their waking hours, the pair realize that they might have to put an end to a lifetime of dreaming about each other. But when you fall in love in your dreams, can reality ever be enough?

So, what did I think about this book?

Dreamology is one of these novels where, when it is about to end, you ask yourself “is it already the end?”. I honestly turned the pages without noticing it because I was completely caught in the story. It’s a bit like the movies that fascinate you so much you don’t see the time passing. This said, you can understand that my review is going to be positive.

I love everything about dreams, I have always been fascinated by this topic. In fact, dreams are always there in everything I write. When the French publisher presented the book before its release at a book fair in Paris, it was really exciting and I couldn’t wait to read it! When I started it, I thought for a while that I wasn’t going to like it and that I was going to be disappointed. The protagonist looked really young (I thought she was 12 or 13) because of her reactions and everything she was saying. For example, the fact that they had created a clone of each other with her best friend for when they were not together. I had read the book description long before reading the book. As a result, I was extremely surprised when she talked about going back to high school, and even more when I understood she was a Junior.

In fact, after a few chapters only, her concerns felt more like a high school girl’s and the novel became more mature. The writing of the first chapters was not the best way to start the story, but the novel made up for it really fast and I forgot about the start that I didn’t enjoy. It really is a high school story, with love concerns and doubts about the future. I still think that the titles weren’t well-chosen because they all feel too “childish”.

I really enjoyed Max and Alice’s crazy dreams that give us access to their universe. Also, I think it is amazing that the main character is called Alice, her dreams reminded me of Alice’s story in Wonderland. But their story doesn’t stop with their dreams now that they have met for good and I enjoyed discovering them in real life (which is really different from their dreams, especially about their relationship). They realize pretty soon that it can’t be a coincidence that they’ve known each other their whole life in their dreams and that there must be a scientific reason behind it. I thought their investigation was captivating!

There are lots of scientific explanations about the brain in this novel and I enjoyed the author’s research work. I read a French translation and I thought the style wasn’t really good because I could feel it was a translation and there were things we wouldn’t say this way in French. However, since I haven’t read the original text, I can’t say anything about the writing style.

Overall, it was a good read and I loved how original the plot was. A nice story about love and friendship with a mystery twist and which talks easily about the boundary between dreams and reality. When you read a fantasy book, fantasy takes a huge place in the plot but not here, it always feel like it can be real and this is why I enjoyed it so much.

Pages: 336

Price: $12.55. You can buy it here.

Genre: Young-Adult, Contemporary, Romance, Fantasy. Age 12+

Author: Lucy Keating

Rating: 3.5 out of 5 stars

Sans titre

logo challenge

10/35

8 thoughts on “Review – critique: Dreamology

    • marinesbooks says:

      Tu n’as pas eu les épreuves non corrigées à Montreuil ?😦 je t’avoue que je ne l’aurais probablement pas acheté en librairie mais recevoir ces épreuves non corrigées a été une bonne surprise !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s