Review – critique: Made you up (Je t’ai rêvé)

four stars

I’ll write first in French, and then in English. It’s not a translation, I am just writing first in French and then in English so it can’t be exactly the same. (Première partie en français, deuxième partie en anglais, descendez un peu).

FRANÇAIS

Je t’ai rêvé

Quatrième de couverture : La folie est son quotidien, rien ne la préparait à être ” normale “. –On joue au jeu des vingt questions ? – OK , mais c’est moi qui les pose cette fois. – Ça marche. – Si je devine en moins de cinq questions, je serai vraiment déçue. Il esquisse un sourire et répond : – Ne m’insulte pas. – Est-ce que tu es vivant ? – Oui. – Tu habites ici ? – Oui. – Je te connais ? – Oui. – Est-ce que je t’ai rêvé ?

Qu’est-ce que j’en ai pensé ?

J’avais repéré ce roman au mois de mars 2015 lorsque le thème de mon club de lecture avait été « les troubles mentaux ». On avait longtemps hésité et on s’était finalement décidées pour un livre sur la dépression, Le vide de nos cœurs. En tout cas, l’envie de découvrir ce livre m’avait suivie depuis, en partie grâce à sa sublime couverture. Je remercie donc la Collection R ainsi que Babelio pour cette opération de Masse Critique qui m’a permis de le recevoir.

Je t’ai rêvé, c’est le genre de roman qui nécessite réflexion avant de le chroniquer. Je l’ai terminé il y a plusieurs jours déjà mais je n’arrivais pas à me décider à son sujet, c’est pour cela que j’ai préféré laisser mon esprit reposer avant d’écrire un avis digne de ce nom. En effet, c’est un livre qui vous retourne l’esprit et je n’arrivais pas à savoir si c’était quelque chose que j’avais apprécié ou non. J’ai eu à trancher mais je ne suis pas encore sûre de moi. De façon globale, je trouve que c’est très intéressant et j’ai beaucoup aimé voir le livre changer du tout au tout, mais je préfère quand même avoir des réponses un peu plus claires à la fin du roman. J’aime être dans le flou tout au long de ma lecture car cela pousse à la réflexion, mais je n’aime pas les romans qui se terminent sur plusieurs théories possibles. Je ne suis donc pas fan de la fin.

Je pense également qu’il s’agit d’un roman dans lequel il ne faut pas se lancer sans avoir bien lu le résumé et compris tous les enjeux. Quand on commence ce roman, il faut bien avoir à l’esprit que l’héroïne, qui est aussi la narratrice, est atteinte de schizophrénie et l’aborder en sachant que tout ce qu’elle nous raconte peut ne pas être la réalité. C’est très difficile car on n’y est pas habitués dans un livre, mais c’est une approche très originale. Pour toutes les raisons citées dans ce paragraphe, je pense que c’est un roman à ne pas mettre dans toutes les mains. Je ne le recommanderai pas à un lecteur de moins de 14 ans car une personne plus jeune que ça pourrait passer à côté de la fin, ne pas comprendre l’approche adoptée par l’auteur et avoir envie de rire lors de certaines visions absurdes d’Alex sans comprendre qu’il ne faut pas les comprendre au premier degré mais réaliser ce qu’elles impliquent.

C’est un roman qui amène beaucoup de réflexions et, même s’il ne va pas rejoindre la liste de mes romans préférés, il va rejoindre la liste des livres que je pense qu’il faut avoir lus dans sa vie. Il est hyper intéressant et j’ai beaucoup aimé la façon dont la schizophrénie est abordée. Je ne sais pas vraiment si ce que vit Alex est très réaliste ou non car je ne sais pas à quel point l’auteure connaît la maladie. Je ne sais pas si elle s’est laissée porter par son imagination ou si elle a suivi des témoignages et a fait des recherches médicales poussées. Je n’avais jamais vu la schizophrénie de cette façon pour ma part. En tout cas, l’histoire m’a beaucoup touchée et je me demande si j’arriverais à vivre si je ne savais pas différencier la réalité de mes visions. Je ne sais même pas si j’aurais envie de vivre dans les conditions d’Alex.

– Si rien n’est réel, alors quelle importance ? a-t-il répondu. C’est ici que tu vis. Ça ne suffit pas à rendre tout ça suffisamment réel ?

J’ai énormément aimé Miles et Tucker également, deux personnages secondaires qui ont beaucoup enrichi l’histoire. Le personnage de Miles est quasiment aussi intéressant qu’Alex car il permet au livre d’aborder de nombreux autres problèmes, tels que la violence familiale, le harcèlement scolaire et peut-être même un autre type de maladie.

Je suis ravie de ma lecture, qui m’a vraiment chamboulée et qui s’est révélée être une lecture forte en émotions. Malgré un style d’écriture peu travaillé et un début assez lent, j’ai réfléchi tout au long du livre et j’ai lu les 120 dernières pages d’une traite car les révélations sont nombreuses sur la fin. Un roman à ne donc pas glisser entre les mains les plus jeunes mais que je conseille à tous les lecteurs pour les réflexions qu’il occasionne.

Pages : 450

Prix : 18,50 euros. Vous pouvez l’acheter ici.

Genre : Young-Adult, Contemporain, Maladies mentales. Age 14+

Auteur : Francesca Zappia

Note : 16/20

Sans titre

ENGLISH

Made you up

Book description: Alex fights a daily battle to figure out what is real and what is not. Armed with a take-no-prisoners attitude, her camera, a Magic 8 Ball, and her only ally (her little sister), Alex wages a war against her schizophrenia, determined to stay sane long enough to get into college. She’s pretty optimistic about her chances until she runs into Miles. Didn’t she imagine him? Before she knows it, Alex is making friends, going to parties, falling in love, and experiencing all the usual rites of passage for teenagers. But Alex is used to being crazy. She’s not prepared for normal.

So, what did I think about this book?

I had first heard about this novel in March 2015 when the theme for my book club was “characters with mental issues”. We had hesitated for a while and finally picked up a book about depression, My Heart and other black holes. Anyway, I had wanted to discover this book since then, partly because of its gorgeous cover.

Made you up is the kind of novel you need to really think about before reviewing it. I finished it several days ago but I couldn’t make up my mind about it, and this is why I wanted to let my mind rest before writing a review that was worthy enough. It is the kind of book that messes up with your mind and I couldn’t decide whether I enjoyed that or not. I had to decide something but I still am not sure of myself. Overall, I think it is very interesting and I really enjoyed seeing how the book completely changed, but I still like having answers that are clearer than this at the end of a novel. I like not knowing what’s going on when I’m reading because it pushes you to think, but I don’t like novels that end on different possible theories. Which means I am no big fan of the ending.

I also think it is a novel you shouldn’t start without having carefully read the description and understood the issues. When you start it, you need to keep in mind the fact that the main character, who is also the narrator, suffers from schizophrenia and might not always tell you things as they really happen. It is very difficult to do because we aren’t used to this in a book, but it is a very original approach. For all these reasons, I think it is a novel you shouldn’t give to anyone. I wouldn’t recommend to readers who are younger than 14 because they might not understand the end, not understand what the author tried to do with this book and might laugh at some of Alex’s weird visions without seeing that they shouldn’t read them literally but think about what they mean.

It is a novel that makes you think and, even if it won’t make it to my list of favorite books, it will make it on my list of books I think need to be read before you die. It is extremely interesting and I really liked the way schizophrenia was addressed in it. I don’t really know if what Alex experiences is realistic or not because I don’t know how much the author is familiar with the disease. I don’t know if she created the novel as she wished or if she wrote it thanks to testimonies and medical research. I had never pictured schizophrenia this way personally. Anyway, I was very moved by the story and I wonder if I would manage to live if I couldn’t tell the truth from my visions. I don’t even know if I would like to live in the same conditions as Alex’s.

“If nothing’s real, then what does it matter?” he said. “You live here. Doesn’t that make it real enough?”

I absolutely loved Miles and Tucker too, two supporting characters that added a lot to the story. Miles’ character is almost as interesting as Alex’s because he enables the book to talk about many other problems, such as family violence, bullying and maybe even a different form of disease.

I am so pleased about this read, because it upset me in a good way, and turned out to be a read full of emotions. Despite a writing style that wasn’t polished enough and a slow start, it made me think all the time and I read the 120 last pages in one go because it got really fast-paced and full of revelations. A novel you shouldn’t give to really young readers but that I recommend to all readers because of all the personal reflection you can have about it.

Pages: 448

Price: $10.58. You can buy it here.

Genre: Young-Adult, Contemporary, Mental illness. Age 14+

Author: Francesca Zappia

Rating: 4 out of 5 stars

Sans titre

logo challenge

11/35

14 thoughts on “Review – critique: Made you up (Je t’ai rêvé)

  1. Phebusa says:

    J’avais bien aimé le début puis laissé dans un coin. J’ai hâte de le reprendre. En effet, il a l’air de susciter la réflexion et ça me changerait un peu les idées :p

    • marinesbooks says:

      Ça fait plaisir de te voir ici🙂 c’est le genre de livre que je ne peux pas mettre de côté, j’avais trop envie de connaître cette fin surprenante dont tout le monde parlait tant ! Si tu as bien aimé le début je pense que tu vas encore plus apprécier la suite🙂

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s