REVIEW – CRITIQUE: The Help (La couleur des sentiments)

five stars

I’ll write first in English, and then in French. It’s not a translation, I am just writing first in English and then in French so it can’t be exactly the same. (Première partie en français, deuxième partie en anglais, descendez un peu).

ENGLISH

The Help

Book description: Aibileen is a black maid in 1962 Jackson, Mississippi, who’s always taken orders quietly, but lately she’s unable to hold her bitterness back. Her friend Minny has never held her tongue but now must somehow keep secrets about her employer that leave her speechless. White socialite Skeeter just graduated college. She’s full of ambition, but without a husband, she’s considered a failure. Together, these seemingly different women join together to write a tell-all book about work as a black maid in the South, that could forever alter their destinies and the life of a small town…

So, what did I think about this book?

It took me way more than a month to finish this audiobook, but it is quite a big book and it lasted 18 hours. I only listen to it on the bus and the school holidays didn’t let me listen to it because I didn’t have to spend time in public transports. Yet, I don’t regret having spent so much time on it and I was sad to see the book end. I could have listened to Minny, Aibileen and Skeeter for many more months. The French audiobook was absolutely perfect!

I realize with all the books I’ve read recently that historical fiction is actually something that I enjoy. I have read several very good novels on segregation and the 50s and 60s in the United States and I would be happy if you had any books on this theme to recommend. We can feel the author knows her topic well and that she has done a lot of research. She grew up in Jackson herself and was raised by an African American domestic worker and we can feel there is something very personal in her novel. What a shame she only wrote this one! I know I will read whatever she writes next because her writing skills are amazing. Unfortunately, I think she might not ever be able to do better than this, because the topic is perfect for her.

At the beginning, I was a bit scared because there seemed to be many characters and the names were complicated. But once I got into the story, I didn’t feel lost anymore. I loved following the lives of these three white ladies and their domestic workers, but also their friends, their families, and all the people in their community who take part in their lives. I rarely saw characters so well-developed and the three points of view that the author chose also made me understand other characters, and I really don’t know how the author managed this so well.

This novel broke my heart, made me laugh, smile, made me sad, and sometimes made me feel uncomfortable to know that such things happened not that long ago. I loved following strong-willed women, but also more fragile women in a difficult time and place. Above all, I love Skeeter and Aibileen and their desire to write a book to change things. The plot was well-chosen because I love the use of mise en abyme and I love reading about characters writing a book.

In short, a beautiful historical fiction about segregation, friendship, help, social relations, but mostly, hope. I highly recommend it!

Pages: 544

Price: $9.52. You can buy it here.

Genre: Historical fiction, segregation, drama.

Author: Kathryn Stockett

Rating: 5 out of 5 stars

Sans titre

FRANÇAIS

La couleur des sentiments

Quatrième de couverture : Jackson, Mississippi, 1962. Dans quelques mois, Martin Luther King marchera sur Washington pour défendre les droits civiques. Mais dans le Sud, toutes les familles blanches ont encore une bonne noire, qui a le droit de s’occuper des enfants mais pas d’utiliser les toilettes de la maison. Quand deux domestiques, aidées par une journaliste, décident de raconter leur vie au service des Blancs dans un livre, elles ne se doutent pas que la petite histoire s’apprête à rejoindre la grande, et que leur vie ne sera plus jamais la même.

Qu’est-ce que j’en ai pensé ?

Il m’a fallu bien plus d’un mois pour terminer ce livre audio, mais il s’agit d’un beau petit pavé et le temps d’écoute est de 18 heures. Etant donné que je l’écoute surtout dans le bus, les deux semaines de vacances ne m’ont pas permis d’avancer dans cette lecture car je n’avais pas de trajets à faire dans les transports en commun. En revanche, je ne regrette pas une seconde d’y avoir passé autant de temps et j’ai été frustrée lorsque le livre s’est terminé, j’aurais pu écouter les histoires de Minny, Aibileen et Skeeter pendant des mois encore. Le travail des narratrices sur ce livre audio est absolument remarquable. Elles sont trois mais on dirait qu’elles sont à 10 là-dedans ! Si vous deviez vous laisser convaincre par un livre audio, je vous recommande vraiment de commencer par-là, vous ne regretterez pas l’expérience.

Je me rends compte au fil de mes lectures que la fiction historique est vraiment quelque chose qui me plaît. J’ai lu plusieurs très bons romans sur la ségrégation et les années 50 et 60 aux Etats-Unis et je suis preneuse pour d’autres recommandations sur ce thème. On sent que l’auteure connaît bien son sujet et que les recherches ont été nombreuses. De plus, elle a elle-même grandi dans la ville de Jackson et a été élevée par une domestique noire, et on sent qu’elle a mis quelque chose de très personnel dans son roman. Quel dommage qu’elle n’ait écrit que celui-ci ! Je sais que je me jetterai sur son prochain roman car ses qualités d’écritures sont incroyables. Malheureusement, je pense qu’elle ne pourra jamais se dépasser, car ce sujet lui correspond parfaitement.

Au tout début, j’ai eu un peu peur car les personnages me semblaient nombreux et les noms compliqués. Mais une fois qu’on entre dans l’histoire, on n’est plus perdus. J’ai adoré suivre la vie de ces trois femmes blanches et de leurs domestiques, mais aussi leurs amis, leurs familles, et toutes les personnes de leur communauté qui croisent leur vie. J’ai rarement vu des personnages aussi bien construits et les trois points de vue qui ont été choisis par l’auteure m’ont également permis de comprendre d’autres personnages, sans que je sache vraiment comment elle a réussi cette prouesse.

Ce roman m’a serré le cœur, m’a fait rire, sourire, m’a véritablement peinée, et cela m’a parfois mise mal à l’aise que des choses comme ça se soient déroulées dans une partie de l’histoire relativement récente. J’ai aimé suivre des femmes fortes et pleines de volonté, mais aussi des femmes plus fragiles dans une époque et un lieu difficile à vivre. J’ai surtout adoré Skeeter et Aibileen et leur volonté d’écrire un livre pour changer les choses. L’intrigue a été bien choisie car j’aime les mises en abyme et voir des personnages écrire un livre dans un livre m’a toujours plu.

En bref, un magnifique roman historique sur la ségrégation, l’amitié, l’entraide, les relations sociales et surtout, l’espoir. Je le recommande vivement, et vous ne serez pas déçus par la version audio de cette œuvre.

Pages : 624

Prix : 9,70 euros. Vous pouvez l’acheter ici.

Livre audio : ici

Genre : Fiction historique, ségrégation, drame

Auteur : Kathryn Stockett

Note : 20/20

Sans titre

13 thoughts on “REVIEW – CRITIQUE: The Help (La couleur des sentiments)

  1. gggaelle says:

    j’ai lu le livre (j’ai adoré) avant de voir le film, et pour une fois je n’ai pas été déçue de l’adaptation, c’est vraiment une très belle histoire (mais déprimante tout de même on se demande comment les gens peuvent être aussi crétins😉 )

  2. Clémence / Livana says:

    Je n’ai jamais lu le livre, mais j’ai une amie de fac qui l’a lu et l’a beaucoup aimé. Moi j’ai seulement vu le film, que j’ai vraiment apprécié et c’est vrai que c’est un thème qui m’intéresse qu’on n’a jamais assez développé à mon goût que ce soit au lycée ou pendant la licence LEA… Donc j’y songe, mais quand ma copine l’avait avec elle c’est vrai que c’est un sacré pavé ! lol Il me semble qu’elle m’avait dit que le film était pas mal différent et qu’elle avait préféré le livre (oh surprise ! lol) Mais même si j’aime bien lire en anglais, pour celui-ci je pense que le français m’ira très bien🙂

    Je n’ai encore pas essayé les livres audio par contre mais j’avoue que ça me freine un peu parce que même petite j’ai jamais vraiment réussi à me concentrer sur une histoire racontée sur CD, pas autant qu’en ayant le texte sous les yeux pour en être vraiment imprégnée, et dans les transports en commun y’a toujours du bruit, ou le fait de ne pas devoir louper son arrêt etc., des petites choses qui justement me déconcentreraient pour vraiment suivre ce qu’on me raconte je pense et que je finisse toujours par perdre le fil… Pourtant j’écoute toujours de la musique, et avec ça, aucun problème !

    Bisous !❤

    • marinesbooks says:

      Dans mon lycée on l’a beaucoup étudié mais j’étais en option US, donc j’avais histoire des Etats-Unis, littérature, etc. donc c’est normal et c’est peut-être pour ça que le thème continue autant à m’intéresser🙂 Le film d’après ce qu’on m’a dit n’est pas très différent mais pas autant développé ! Je ne sais pas trop quoi te dire pour le livre audio, à part qu’avec Audible ton premier essai est gratuit donc tu n’as pas vraiment grand-chose à perdre🙂 Avec les écouteurs il y a une grande différence d’avec les cassettes ! En tout cas, en audio ou en papier, c’est une histoire à découvrir🙂

  3. Mot Envolé says:

    C’est un très beau roman très bien écrit.
    Je pense que Plume fantôme d’Isabel Wolff pourrait te plaire aussi: ça parle d’une ghostwriter (negre) qui écrit les autobiographies de ces clients.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s