REVIEW – CRITIQUE: The Memory Book

four stars

I’ll write first in French, and then in English. It’s not a translation, I am just writing first in French and then in English so it can’t be exactly the same. (Première partie en français, deuxième partie en anglais, descendez un peu).

FRANÇAIS

The Memory Book

Quatrième de couverture : On me dit que ma mémoire ne sera plus jamais la même, que je vais commencer à oublier des choses. Au début juste quelques-unes, mais ensuite beaucoup plus. Alors je t’écris, cher futur moi, pour que tu te souviennes !  Sam a toujours eu un plan : sortir première du lycée et filer vivre à New York. Rien ne l’en empêchera – pas même une anomalie génétique rare qui, lentement, va commencer à lui voler ses souvenirs, puis sa santé. Désormais, ce qu’il lui faut, c’est un nouveau plan. C’est ainsi que naît son journal : ce sont les notes qu’elle s’envoie à elle-même dans le futur, la trace des heures, petites et grandes, qu’elle vit. C’est là qu’elle consignera chaque détail proche de la perfection de son premier rendez-vous avec son amour de toujours, Stuart. Le but ? Contre toute attente, contre vents et marées : ne rien oublier.

Qu’est-ce que j’en ai pensé ?

La réception de The Memory Book a été une belle surprise. Merci Emily pour cet envoi ! Je pensais le lire en anglais mais vu que j’essaie d’acheter le moins possible en ce moment, il n’est pas sûr que je l’aurais lu aussi rapidement et ça aurait été dommage de passer à côté d’une belle lecture comme ça.

J’ai beaucoup aimé la narration originale de ce roman. Il est écrit par le personnage principal, Samantha, sous forme de courts extraits. Il ne s’agit pas d’un journal intime mais d’un livre de souvenirs où elle mêle des extraits de sa vie, des messages, des listes, des informations sur elle et sa famille et certains symptômes de sa maladie. Ce format est très adapté à l’histoire et crée une dynamique qui vous pousse à tourner les pages rapidement. L’histoire n’est pas riche en action ni en suspense mais elle reste pourtant addictive. Il y a certes encore une fois un triangle amoureux mais il est bien amené alors cela ne m’a pas dérangée et je me suis vraiment demandé comment cela allait finir.

Je ne peux pas dire que j’ai particulièrement apprécié l’héroïne mais elle est très attachante. Elle fait certes beaucoup d’erreurs dans ce roman et elle fait souvent preuve d’égoïsme mais, au moins, elle s’en rend compte et cherche à devenir une meilleure personne. J’ai tout de même apprécié le fait qu’elle raconte le meilleur comme le pire dans son livre et qu’elle ne cherche pas à cacher ses défauts ni ses erreurs. En revanche, je n’ai pas toujours compris son comportement. Elle est atteinte d’une maladie grave qui la pousse à faire des crises assez régulièrement et, en cas de crise, il faut toujours qu’elle soit accompagnée d’une personne avec un brevet de secouriste, ce qu’elle ne fait pas toujours. On dirait qu’elle se met elle-même en danger. Je pense que lorsqu’on est atteint d’une telle maladie, on n’agit pas aussi inconsciemment qu’elle ne le fait. J’ai également aimé le fait que l’auteur ne passe pas d’un extrême à l’autre en choisissant un personnage trop parfait pour qui la vie va être détruite par la maladie. Samantha n’a jamais été particulièrement populaire ni sociale et, bien que la maladie affecte profondément cette élève studieuse qui vise des études prestigieuses, on n’est pas dans les clichés auxquels on pourrait s’attendre.

Un joli livre young-adult avec des thématiques profondes qui marquent le lecteur. Je pense qu’il ne faut pas passer à côté de cette lecture qui peut vous pousser à réfléchir et à remettre votre vision des choses en perspective. Je me retrouve en Samantha en un certain sens car je suis moi-aussi une élève studieuse qui a toujours visé haut dans ses études et qui se donne à 200 %. Si, comme Samantha on me disait que je ne pourrais pas aller à l’université et que j’allais rapidement perdre la mémoire, ce serait un véritable cauchemar. C’est peut-être car je me retrouve autant en elle que ce livre m’a touchée à ce point.

La fin m’a brisé le cœur. Même si elle était prévisible, on ne peut s’empêcher de vouloir une autre fin. Lorsque je suis arrivée à ce moment-là, j’ai forcément eu la gorge serrée et les larmes aux yeux. Une réussite, même si l’auteur doit encore s’améliorer au niveau du style d’écriture. Je dois tout de même avouer que je suis surprise de trouver ce livre chez Lumen, dont la ligne éditoriale vise les lectures de l’imaginaire. Cherchent-ils à se diversifier ou ce livre était-il une exception ? Seul le futur nous le dira !

Pages : 442

Prix : 15 euros. Vous pouvez l’acheter ici.

Genre : Young-adult, Contemporain, Journal intime. Age 12+

Auteur : Lara Avery

Note : 16/20

 

Sans titre

The Memory Book

ENGLISH

The Memory Book

Book description: They tell me that my memory will never be the same, that I’ll start forgetting things. At first just a little, and then a lot. So I’m writing to remember. Sammie McCoy is a girl with a plan: graduate at the top of her class and get out of her small town as soon as possible. Nothing will stand in her way–not even the rare genetic disorder the doctors say will slowly steal her memories and then her health. So the memory book is born: a journal written to Sammie’s future self, so she can remember everything from where she stashed her study guides to just how great it feels to have a best friend again. It’s where she’ll record every perfect detail of her first date with longtime-crush Stuart, a gifted young writer home for the summer. And where she’ll admit how much she’s missed her childhood friend Cooper, and the ridiculous lengths he will go to make her laugh. The memory book will ensure Sammie never forgets the most important parts of her life–the people who have broken her heart, those who have mended it–and most of all, that if she’s going to die, she’s going to die living.

So, what did I think about this book?

It was a good surprise to receive the French version of The Memory Book as a review copy. I usually read this kind of book in English but I was really happy to receive it. I had planned on reading it in English this summer but, as I am on a book-buying ban, I probably wouldn’t have, so it was great that I got to read it.

I loved the original narration of this novel. It is written by the protagonist, Samantha, as short chapters. It is not a diary but a memory book in which she puts parts of her life, messages, lists, information about her and her family and some symptoms of her disease. This writing is perfect for the story and makes the book more dynamic and makes you turn the pages quickly. There is not much action nor suspense in the plot but it is addictive. Yes, there is a love triangle once again but it was realistic so it didn’t bother me and I really wondered how it would end.

I can’t say I particularly like the protagonist but she is quite endearing. She makes quite a lot of mistakes in this novel and she is often selfish but, at least, she is aware of it and she tries her best to become a better person. I liked the fact that she writes down everything in her book (the better and the worse) and she doesn’t try to hide her flaws and her mistakes. Still, I didn’t always understand the way she acted. She suffers from a serious disease and she has regular crises and, in the event of a crisis, she needs to have a person with a first aid certificate at her side, which she doesn’t always do. It sometimes even looks like she puts herself in danger on purpose. I think that when you suffer from such a disease, you don’t act as irresponsibly as she does. I also liked the fact that the author didn’t go from one extreme to another by choosing a too-perfect character whose life is going to be destroyed by the disease. Samantha has never been neither too popular nor social and, despite the disease compromising the studies this hard-working student had dreamed of, you don’t have the clichés you would expect with such a story.

A beautiful young-adult book with a serious topic that the reader will not forget easily. I think it would be a shame not to read this book that will have you think about life and see things in perspective. I found a lot of myself in Samantha because I am also a hard-working student who has always had great ambitions in my studies. If I was told, just as Samantha, that I wouldn’t be able to go to university and that I was going to suffer from memory loss, it would be a real nightmare. Maybe it is because I see myself in her that I was moved like this by the book.

The ending broke my heart. Despite being predicable, you can’t help but wish for another ending. When I got there, I had a lump in my throat and tears in my eyes. A great success, but the author still needs to improve her writing skills.

Pages : 368

Price: $10.34. You can buy it here.

Genre: Young-adult, Diary, Contemporary. Age 12+

Author: Lara Avery

Rating: 4 out of 5 stars

Sans titre

logo challenge

25/35

 

16 thoughts on “REVIEW – CRITIQUE: The Memory Book

  1. Kaecilia says:

    J’avais déjà aperçue la couverture sans lire le résumé, mais je reconnais que ta chronique m’a vraiment donné envie, je file l’ajouter à ma wish list :3

  2. Laura says:

    Je suis vraiment intriguée par cette lecture !
    Je pense l’acheter dans pas trop longtemps j’espere je passerai un aussi bon moment que toi.
    Merci de ton avis sur ce livre !
    Et c’est vrai que ce type de livres de ressemble pas vraiment à Lumen !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s