Review – Critique: The Impossible Knife of Memory (Ma Mémoire est un Couteau)

I’ll write first in French, and then in English. It’s not a translation, I am just writing first in French and then in English, so it can’t be exactly the same. (Première partie en français, deuxième partie en anglais).

FRANÇAIS

Ma mémoire est un couteau

Quatrième de couverture : Cela fait cinq ans que Hayley Kincain vit en nomade, ne pouvant poser nulle part son bagage très longtemps, parce que son père, Andy, fuit les démons qui l’assaillent depuis qu’il est revenu de la guerre d’Irak.
Les voilà de retour dans la ville natale de ce père torturé, qui souhaite tout de même que sa fille puisse reprendre une vie scolaire normale.
Et voici que s’offre à Hayley les plus intoxicants des espoirs : vivre comme les autres adolescents de son âge, mettre enfin derrière elle ses propres souvenirs douloureux et, pourquoi pas, laisser une chance à son histoire avec Finn, le garçon canon qui lui tourne autour et semble partager avec elle le fardeau des secrets de famille.
Ce fragile équilibre va reposer sur la capacité du père à guérir de son syndrome post-traumatique. Mais les monstres tapis dans la mémoire d’Andy sont assez puissants pour l’entraîner en enfer au moindre faux pas. Entraînera-t-il sa fille dans sa chute ? Quelle place doit-elle tenir dans ce combat ?

Qu’est-ce que j’en ai pensé ?

Lorsque La Belle Colère m’a proposé de chroniquer Ma Mémoire est un couteau, je venais de terminer Je suis une fille de l’hiver de la même auteure. Etant donné que j’avais beaucoup aimé la plume de celle-ci, j’ai accepté avec grand plaisir de retenter l’aventure. Je ne m’attendais pas à avoir un tel coup de cœur, mais ce livre m’a convaincue de suivre l’auteure de près désormais. Un grand merci à la maison d’édition pour l’envoi de cette petite perle qui m’a bouleversée ! Si j’ai aimé quasiment tous les romans de cette collection, toujours intelligents, abordant des sujets tabous et marquants, s’il y en a bien un à lire, c’est celui-ci !

On y suit une jeune fille de 17 ans qui n’a jamais été scolarisée, suivant son père aux quatre coins du pays. Celui-ci a été dévasté par ce qu’il a vécu pendant la guerre, alors qu’il était soldat, et a sombré dans la dépression, l’alcoolisme et l’autodestruction. Afin de ne pas se laisser rattraper par les souvenirs, il a choisi de travailler comme routier et d’emmener sa fille avec lui sur la route depuis son plus jeune âge. Celle-ci s’interdit également de se rappeler de son enfance, afin de ne pas trop souffrir, et vit au jour le jour avec la responsabilité de son père sur les épaules. En venant s’installer dans la maison où elle avait passé son enfance et en s’inscrivant au lycée, c’est son monde entier qui sera chamboulé. J’ai été impressionnée par les efforts que cette jeune fille brisée fait pour tenter de vivre une vie normale, mais on se rend bien compte que cela lui est impossible quand elle ne sait pas à quoi s’attendre chaque après-midi en rentrant des cours.

L’histoire est tellement éloignée de ce que l’on peut vivre que l’on ne comprend pas toujours les actions de Hayley, mais il faut comprendre qu’elle n’a pas eu une enfance normale et qu’elle ne sait pas comment se comporter en société. Certains éléments peuvent déclencher chez elle une réaction à laquelle on ne s’attendrait pas, mais il faut tenter de la comprendre à chaque moment avant de la juger. Aucun enfant ne devrait avoir à vivre ça en étant la seule chose au monde qu’il reste à son père. Comment avoir un avenir ? Des plans ne serait-ce que pour le lendemain quand on vit au jour le jour ?

J’ai beaucoup aimé le style d’écriture, que j’ai trouvé traduit de façon très naturelle. J’ai trouvé une très grande progression entre son précédent roman, Je suis une fille de l’hiver, écrit en 2009, et celui-ci. Les personnages m’avaient l’air incroyablement vivants, chacun avait sa propre voix. Les dialogues sont d’une grande répartie, que j’ai rarement retrouvée ailleurs. Il m’est même arrivé à plusieurs reprises de rire à voix haute à cause d’une réponse tellement naturelle que j’avais l’impression d’avoir entendu le personnage s’exprimer dans la vie réelle !

Un roman à partager autour de soi ! Même si les thèmes ne sont pas très faciles, vous vous en doutez, j’espère qu’il va devenir un classique du young-adult. C’est un roman tellement intéressant et juste, Laurie Halse Anderson a réellement un don pour parler de sujets vraiment difficiles comme si elle savait exactement ce que l’on ressent dans cette situation. C’est incroyable qu’elle arrive à se glisser aussi bien dans la peau d’une jeune anorexique dans son précédent roman, que dans celle d’un ancien soldat ou celle d’une adolescente déscolarisée qui appréhende la vie en société.

Même si le roman peut être vraiment dur par moment, il est accompagné d’une histoire d’amour tellement adorable, douce, déchirante et réaliste, qu’elle a fait fondre mon cœur. Les chapitres s’enchaînent de façon très rapide, certains faisant à peine une ou deux pages, ce qui fait qu’il se laisse lire très vite. Les 50 dernières pages se sont révélées très éprouvantes, plus encore que le reste du roman, mais j’ai vraiment apprécié le dénouement. Bien que j’aime beaucoup les one-shots tels que ce roman, je me suis tellement attachée à Hayley et à Finn qu’il va m’être difficile de ne pas pouvoir les voir évoluer par la suite. Un très joli coup de cœur qui va rejoindre la liste des romans que je recommande à tous !

Pages : 445

Prix : 21 euros. Vous pouvez l’acheter ici. 

Genre : Young-Adult, Contemporain, Drame. Age 13 +

Auteur : Laurie Halse Anderson

Note : 20 / 20

Sans titre

ENGLISH

THE Impossible Knife of Memory

Book description: For the past five years, Hayley Kincaid and her father, Andy, have been on the road, never staying long in one place as he struggles to escape the demons that have tortured him since his return from Iraq. Now they are back in the town where he grew up so Hayley can attend school. Perhaps, for the first time, Hayley can have a normal life, put aside her own painful memories, even have a relationship with Finn, the hot guy who obviously likes her but is hiding secrets of his own. Will being back home help Andy’s PTSD, or will his terrible memories drag him to the edge of hell, and drugs push him over?

So, what did I think about this book?

I had just finished Wintergirls from the same author when La Belle Colère, the French publisher, offered to send me a review copy of The Impossible Knife of Memory. I had really enjoyed her writing and I was thrilled to read something else from her. I didn’t expect to love it so much, but this book really convinced me to keep the author on my auto-buy list. I’d really like to thank the French publisher for this lovely read that really moved me deeply.

It is about a 17-year-old girl who never went to school, following her father everywhere in the country. He was devastated by what he lived when he went to war and fell into depression, alcoholism and self-destruction. In order not to let the memories catch up with him, he got a job as a truck driver and brought his daughter with him on the road since she was a little kid. This young girl also won’t let her childhood memories get to her, so as not to suffer too much, and lives on a day-to-day basis with her dad as her burden. When they move into the house in which she had spent her childhood and when she goes to high school for the first time, her whole world is changing. I was impressed by her huge efforts to try and fit in a normal life, despite being totally broken, but we soon realize this is not going to be possible for her when she doesn’t even know what to expect every afternoon when she goes back home.

The story is so far from what we can live that we don’t always understand Hayley’s actions, but what you need to bear in mind that she hasn’t had a normal childhood and she doesn’t know how to act in society. Some things can trigger a reaction in her that you wouldn’t expect, but you have to try to understand her before judging. No child should have to go through this, being the only thing her father has. How can you have a future? Plans even for the next day when you have to live one day at a time?

I really liked the writing style and the translation that felt really natural. I thought she had greatly improved since her previous novel, Wintergirls, written in 2009. The characters felt incredibly alive and each one of them had their own voice. The dialogues were very witty, far more than usual. I even laughed out loud several times because of some lines that felt so natural I could almost hear the characters saying them.

A novel to share with everyone. Even if the topic isn’t very easy to deal with as you can imagine, I hope it will become a young adult classic. It is such an interesting and accurate novel, Laurie Halse Anderson really has a gift to speak about some really hard topics as if she knew exactly what it feels like to go through these things. It is incredible that she can write from a young anorexic girl’s point of view in the previous book, from an ex soldier’s one of from a homeschooled teenager who has difficulties with social life.

Despite the novel being really difficult at some times, it has a really sweet, adorable, tearing and realistic love story that made my heart melt. The chapters go really fast, some of them being only one or two pages long, and this is why you go through them really quick. The last 50 pages are extremely nerve-wracking, even more than the rest of the novel, but I really liked how it ended. Even though I do like one-shots like this one, I grew so fond of Hayley and Finn that it is going to be hard not to know more about them in the future. A very lovely book that will make it to the list of novels I highly recommend!

Pages: 384

Price: $14.24. You can buy it here. 

Genre: Young Adult, Contemporary, Drama. Age 13+

Author: Laurie Halse Anderson

Rating: 5 out of 5 stars

Sans titre

Advertisements

3 thoughts on “Review – Critique: The Impossible Knife of Memory (Ma Mémoire est un Couteau)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s