Review – Critique: Flora Banks (The One Memory of Flora Banks)

I’ll write first in French, and then in English. It’s not a translation, I am just writing first in French and then in English, so it can’t be exactly the same. (Première partie en français, deuxième partie en anglais).

FRANÇAIS

flora banks

Quatrième de couverture : DIX L’âge que j avais quand mon cerveau s’est détraqué.
HUIT Années de validité de mon passeport.
SIX Le nombre de personnes qui me cherchent au Spitzberg, dans l’Arctique.
QUATRE L’âge auquel j’ai rencontré ma meilleure amie. Je ne dois plus jamais l’appeler, ni lui envoyer de SMS.
DEUX Deux cailloux noirs. L’un m’appartient, l’autre est à Drake. Je le rejoindrai, où qu’il soit.
UN Un souvenir. C’est tout ce qu’il me reste.

Qu’est-ce que j’en ai pensé ?

Tout d’abord, je tiens vraiment à remercier Casterman pour m’avoir proposé cette lecture qui marque le début de notre partenariat. C’est toujours agréable de commencer un partenariat sur une bonne note et j’ai vraiment bien apprécié cette lecture qui fait beaucoup parler d’elle que ce soit sur la blogosphère francophone ou internationale.

Nous suivons ici une jeune fille qui souffre de troubles de la mémoire plutôt graves, puisqu’en effet elle ne peut avoir de souvenirs sur plus d’une ou deux heures. Elle souffre donc d’un terrible handicap qui l’empêche de mener une vie normale. J’ai apprécié le fait que ceci ne vienne pas d’une maladie farfelue mais d’une tumeur dont Flora a souffert alors qu’elle avait dix ans. Suite à l’opération, elle est incapable de se créer de nouveaux souvenirs et souffre d’amnésie antérograde, et elle a donc toujours 10 ans dans sa tête. Le fait que le roman soit raconté à la première personne nous fait voir le monde d’une drôle de façon mais qui est très intéressante. Comme dans Je t’ai rêvé, cela nous permet de voir la vie selon les yeux d’une personne malade et nous fait réaliser à quel point la vie peut être compliquée avec un handicap.

Si la première partie correspondait plutôt à un contemporain mignon et porté sur la maladie sans forcément de gros rebondissements, les choses sont devenues vraiment intéressantes à la fin de celle-ci. Je ne m’attendais pas à ce que Flora fasse autant de choses et j’ai vraiment apprécié découvrir tout ce dont elle était capable par elle-même lorsqu’elle s’est retrouvée dans une situation compliquée.

Je me suis énormément attachée à cette héroïne et j’ai été surprise par le dénouement de cette histoire. Je ne veux surtout pas trop en dire afin d’éviter tout risque de spoiler mais sachez que la dernière moitié du roman vous réserve d’énormes surprise : tout n’est pas comme il paraît au premier abord et il va falloir aller chercher la vérité. La fin m’a fait énormément de peine et j’ai été véritablement bouleversée de me rendre compte à quel point j’avais pu me tromper.

L’écriture a quelque chose d’addictif ; j’ai terminé ce roman en seulement 5 jours, chose que je n’avais pas faite depuis plusieurs mois maintenant. Le fait que l’histoire soit racontée à la première personne et les nombreuses lettres, notes, ou même les emails qui y sont insérés aident vraiment le rythme de lecture. En revanche, la maladie de Flora, qui fait qu’elle est souvent perdue, rend aussi les choses parfois répétitives, ce que j’ai trouvé dommage. Pour savoir où elle est, la jeune fille compte toujours sur ses carnets, ses post-its, les mots qu’elle écrit sur ses bras, le seul moyen qu’elle a trouvé pour faire face à son amnésie.

Bien que j’aie beaucoup apprécié le roman, notamment sur sa dernière partie qui m’a réservé de belles surprises et de jolis rebondissements, il m’a manqué un déclic pour avoir un vrai coup de cœur. Je pense que cela est dû au caractère un peu répétitif du roman et à l’absence de profondeur des autres personnages.

Au niveau de la couverture, je trouve ça dommage qu’elle soit aussi simple, comparée à la belle couverture VO que j’ai pu voir sur Instagram. Le seul côté un peu travaillé est sur le bandeau et, malheureusement, un bandeau ça s’abime facilement. Mais le résumé est quant à lui très intriguant et m’a immédiatement convaincue. Ce que j’ai regretté, c’est que le résumé nous dit par exemple que Flora ne doit plus jamais parler à sa meilleure amie. Je me suis donc dit qu’il y allait avoir un mystère autour de cela et que Flora devrait découvrir pourquoi. Pourtant, on nous montre très clairement dès le début pourquoi. Je trouve cela dommage car il y aurait pu avoir un peu de suspense autour de cela. Mais je suppose que ce n’est pas ce que l’auteure cherchait.

Il faut savoir qu’Emily Barr a écrit plusieurs thrillers pour adultes et que l’on voit bien qu’elle sait tout à fait ficeler une histoire. En bref, il y a du bon dans le roman malgré quelques défauts et la fin m’a marquée. J’aime beaucoup le genre de roman qui sait nous surprendre et nous faire réfléchir et c’est exactement ce que j’ai trouvé dans l’histoire de Flora.

Pages : 384

Prix :  16 euros. Vous pouvez l’acheter ici. 

Genre : Young-Adult, Contemporain, Thriller. Age 12 +

Auteur : Emily Barr

Note : 15 / 20

Sans titre

ENGLISH

THE one memory of flora banks

Book description: I look at my hands. One of them says FLORA BE BRAVE. Flora has anterograde amnesia. She can’t remember anything day-to-day: the joke her friend made, the instructions her parents gave her, how old she is. Then she kisses someone she shouldn’t, and the next day she remembers it. It’s the first time she’s remembered anything since she was ten. But the boy is gone. She thinks he’s moved to the Arctic. Will following him be the key to unlocking her memory? Who can she trust?

So, what did I think about this book?

First, I’d like to thank the French publisher, Casterman, for sending me this book as a review copy as the first book in our partnership. It is always nice to start working with a publisher with a good read and I really enjoyed this book we see a lot whether it is on the French or international blogosphere.

It is about a young girl who suffers from serious memory issues, given that she can’t have memories for more than one or two hours. This is really a disability for her and it keeps her from having a normal life. I also liked the fact that it did not come from a made-up weird disease but from a tumor that Flora had when she was ten. Ever since the operation, she has been unable to have new memories and she still is 10 years old in her head. The fact that the novel is told from the first person gives us an opportunity to see the world in a weird but interesting way. Like in Made you up, it makes us see life from the point of view of someone who is ill and makes us realize how complicated life can be with a disability.

If the first part was rather a cute contemporary about illness without big plot twists, things got really interesting towards the end of this part. I didn’t expect Flora to do so many things and I really liked to find out about everything she was able to do by herself when facing difficulties.

I really grew to like the main character and I was surprised by the ending of the story. I wouldn’t want to say too much because I don’t want to write any spoilers but you have to know that the second half is full of surprises: nothing is as it seems and you will need to dig for the truth. The end really saddened me and I was really upset when I saw how wrong I had been about it all.

There is something quite addictive in the writing; I finished the novel in only 5 days, something I hadn’t done in months. The fact that the story is told from Flora’s point of view and with lots of letters, notes, or even emails really make the story go faster. However, Flora’s disease, which makes her feeling lost most of the time, makes things repetitive, which is something that I didn’t enjoy. To remember where she is, the teenager always counts on her notebooks, her sticky notes, the words she writes on her arms, the only way she found to face her amnesia.

Even though I really enjoyed the novel, especially the last part with nice surprises and plot twists, there was definitely something missing for me to really love it. I think it might be due to the fact that the novel is a bit repetitive and lacks of depth regarding the supporting characters.

I’m not a big fan of the French cover, the original one being a lot nicer. But the French book description is so mysterious and managed to convince me right away. What made me sad is the fact that it mentions for example the fact that Flora must never speak again with her best friend. It made me think that there was going to be a mystery about that and that Flora would have to find out about it. Yet, we know really quickly what happened. I think it is a shame because there could have been a bit of suspense about that. But I guess this was not what the author was looking for.

You need to know that Emily Barr wrote several adult thrillers and it is easy to see that she knows how to build a story. In short, there are really good things in this novel despite a few flaws but the ending really made an impact on me. I really like this kind of novel that knows how to surprise us and make us think and this is exactly what I found in Flora’s story.

Pages: 320

Price: £4. You can buy it here. 

Genre: Young Adult, Contemporary, Thriller. Age 12+

Author: Emily Barr

Rating: 3.5 out of 5 stars

Sans titre

Advertisements

4 thoughts on “Review – Critique: Flora Banks (The One Memory of Flora Banks)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s