REVIEW – CRITIQUE: THE GENERATIONS 3, ALONE

I’ll write first in French, and then in English. It’s not a translation, I am just writing first in French and then in English so it can’t be exactly the same. This review is about the third book in a series. (Première partie en français, deuxième partie en anglais, descendez un peu, cette chronique concerne un troisième tome).

FRANÇAIS

The Generations, tome 3 : Alone

Quatrième de couverture : “J’ouvre les yeux dans le noir. Le noir total. J’entends ma propre respiration, mais rien d’autre. Je soulève la tête – elle bute sur une surface solide, qui ne bouge pas d’un pouce. Il y a un mur juste devant mon visage. Non, pas un mur… un couvercle.” Em se réveille dans le noir, seule, entravée, dans un espace confiné qui ressemble à un sarcophage. C’est le jour de son anniversaire, elle a douze ans et… c’est tout. Elle ne se rappelle pas comment elle s’appelle, ce qu’elle a fait la veille ou à quoi ressemble le visage de ses parents. Elle ne comprend pas du tout ce qui se passe. Lorsqu’elle parvient, à force de volonté, à se libérer de ce piège, elle découvre, autour d’elle, onze autres cercueils, dont certains occupants sont toujours en vie. Une initiale et un nom de famille sont gravés sur chaque sarcophage.

Qu’est-ce que j’en ai pensé ?

Après trois tomes de rebondissements, de mystères et d’action, la saga The Generations de Scott Sigler a malheureusement pris fin. Je tiens encore une fois à remercier du fond du cœur les éditions Lumen et particulièrement Emily, grâce à qui j’ai pu découvrir l’ensemble de cette superbe trilogie ! Vous connaissez peut-être déjà le début, celui d’une jeune fille qui se réveille dans un cercueil dans ce qui semble être un sous-terrain avec pour seul souvenir le fait qu’aujourd’hui c’est son anniversaire. Elle ne se rappelle pas même de son nom. Si ce début peut faire penser au Labyrinthe de James Dashner, il n’en est rien par la suite. J’ai vraiment apprécié le tournant surprenant et très original de cette trilogie et j’en ai apprécié ses moindres rebondissements et développements. Etant donné que la trilogie entière repose sur le suspense du premier tome dans lequel l’héroïne n’a pas la moindre idée d’où elle se trouve, je ne peux malheureusement rien dire de plus sur l’histoire afin de ne vous gâcher aucune surprise. C’est d’ailleurs pour cela que j’ai choisi d’utiliser la quatrième de couverture du premier tome.

La première chose que l’on remarque pour cette fin de saga, c’est que le livre est considérablement plus gros, avec plus de 600 pages ! Forcément, c’est une belle petite brique à lire. Ce que j’ai trouvé un peu plus dommage en revanche, c’est qu’il y a pas mal de longueurs, notamment au niveau des batailles trop détaillées. Certes, c’est un dernier tome, donc on s’attend à la bataille finale, mais Scott Sigler m’avait habituée avec ses deux premiers tomes à faire davantage dans le psychologique et les retournements de situation que dans l’action pure et dure. Je dois avouer que je me suis un peu ennuyée sur ces longs passages et c’est ce qui m’a poussé à faire traîner ma lecture pendant trois semaines.

J’ai trouvé que chacun des tomes de la trilogie était très différent et unique. Dans le premier tome, on avançait complètement à l’aveugle sans aucune information, dans une ambiance pesante, violente et dérangeante. Ce sentiment de malaise m’avait même fait faire des cauchemars et m’avait poussé à lire le livre en peu de jours. Après avoir découvert où ils se trouvaient, le deuxième tome était davantage un roman d’aventure, de découverte et de survie. On retrouvait tout de même cette ambiance pesante car les personnages avaient tout à découvrir de ce nouveau lieu dont ils ne savaient pas s’il était sûr ou non. Ce troisième tome nous donne moins la sensation d’être enfermé, les personnages ayant pu s’établir sur place. En revanche, la planète du peuple d’Em va bientôt être attaquée et ils vont devoir découvrir ce que les intrus veulent.

On a donc quitté l’ambiance sombre et pesante du début de l’histoire, ce qui donne lieu à un livre tout à fait différent mais tout aussi bien écrit. Scott Sigler a même réussi à retrouver cette aura mystérieuse tellement propre à sa saga pendant une partie du roman, lorsqu’il se passe des choses étranges et inexplicables. Em sent bien qu’elle a des indices mais elle n’arrive pas vraiment à trouver la réponse, tout comme les lecteurs. J’ai tout de même trouvé que la grosse révélation expliquant la raison pour laquelle ils se trouvent là est arrivée une centaine de pages trop tôt dans le récit, j’aurais préféré garder le suspense un peu plus longtemps.

Dans l’ensemble, il s’agit d’un très bon dernier tome qui a su répondre à toutes les questions que je me posais et qui a vu d’excellents retournements de situation. J’ai regretté des batailles un peu trop détaillées, qui ont délaissé le côté plus psychologique et sombre que j’aimais tant au début. J’ai tout de même versé plusieurs petites larmes dans les dernières pages ! Je n’ai pas été tellement satisfaite du dénouement amoureux pour plusieurs personnages en revanche, mais cela ne m’a pas pour autant gâché la fin que j’ai trouvée excellente.

J’ai vraiment adoré les personnages si différents les uns des autres, avec des caractères riches et variés, qui ont été plus ou moins imposés par la société. Ils sont extrêmement bien travaillés et possèdent tous une histoire intéressante, notamment les adultes que l’on découvre davantage dans ce dernier tome, ce qui leur donne une dimension bien plus humaine. C’est également une excellente histoire de société avec des luttes de pouvoir, des tensions, des disputes, des alliances, le tout malgré l’absence absolue de souvenirs des personnages, ce qui rend cette société encore plus intéressante !

S’il y a bien une chose avec laquelle je suis d’accord avec Scott Sigler, c’est qu’on ne peut surprendre le lecteur qu’une seule fois et qu’il serait vraiment dommage de trop en savoir ou de tomber sur des spoilers pour cette trilogie. Je pense qu’aucun lecteur ne peut imaginer les événements de la suite lorsqu’il commence le premier tome et c’est ce que j’ai tout particulièrement apprécié dans cette saga. Une saga atypique, qui a su mélanger de nombreux genres avec brio. La preuve même à mon avis que le young-adult peut être apprécié à tout âge. Je tiens tout de même à préciser encore une fois que la trilogie n’est pas faite pour les âmes sensibles. Un thriller plein de mystères qui a su me surprendre du début à la fin et qui va certainement me marquer pendant longtemps. Un grand bravo à l’imagination débordante de Scott Sigler, qui ne s’est pourtant jamais perdu dans ses explications !

Pages : 605

Prix : 15 euros. Vous pouvez l’acheter ici.

Genre : Young-Adult, Thriller, Science-fiction. Age 14+

Auteur : Scott Sigler

Note : 16/20

Sans titre

ENGLISH

The Generations, book 3: Alone

Book description: A young woman awakes trapped in an enclosed space. She has no idea who she is or how she got there. With only her instincts to guide her, she escapes her own confinement—and finds she’s not alone. She frees the others in the room and leads them into a corridor filled with the remains of a war long past. The farther these survivors travel, the worse are the horrors they confront. And as they slowly come to understand what this prison is, they realize that the worst and strangest possibilities they could have imagined don’t even come close to the truth.

So, what did I think about this book?

After three books full of plot twists, mysteries and action, the series The Generations by Scott Sigler has sadly ended. I’d like to thank once again the French publisher Lumen for giving me access to the whole trilogy as review copies. You might know how the story starts: a young girl wakes up in a coffin in what seems to be underground and her only memory is the fact that it is her birthday. She can’t even remember her name. If the beginning reminds you of the Maze Runner by James Dashner, don’t worry, the rest of the story is completely different. I really enjoyed the fact that I was so surprised with how the story turned out and I loved every plot twist and every storyline. Given that this whole trilogy is about suspense and the fact that you don’t know where the protagonist is in the first book, I can’t tell anything more about the story because I wouldn’t want to ruin the surprise. This is why I used the book description of the first book.

The first thing you notice about this last book is that it is a lot bigger, with more than 600 pages for the French version! I mean, there’s a lot to read in it. I thought it was a pity that some parts felt too long though, particularly with the battles which are told with so much detail. I know it’s the last book in a series, so you’re necessarily expecting the big final battle, but I had been used to the first two books which were more about psychology and plot twists than pure action. I have to admit I was a bit bored with those parts which felt too long and this is why it took me three weeks to read it.

I thought that each book of the trilogy was different and unique. In the first book, we had no idea what was going on and the atmosphere was oppressing, violent and upsetting. This upsetting feeling had made have nightmares and pushed me to read the book in a very short time. After we found out where they were, the second book turned out to be an adventure novel, about discoveries and survival. It was still a stressful atmosphere because the characters had to find out everything about this new place and whether it was safe or not. This last book feels less oppressing, the characters having developed their society by now. Yet, the planet on which Em’s people live is about to be attacked and they will have to find out why.

It is not as dark and oppressing as it was at the beginning of the story, which is why the book is so different but just as good. Scott Sigler managed to write another book full of mystery, especially when strange things which are impossible to explain start happening. Em feels she has all the clues but she doesn’t seem to find the answer, just like the readers. Still, I thought the big explanation about why they were here happened 100 pages too early and I would have wished to see the suspense last a bit longer.

Overall, it’s a very good last book which managed to answer all my questions and it was full of brilliant plot twists. I was a bit sad that the battles were told with so much detail, because the darker and more psychological side of the story that I loved so much was a bit left aside. Still, I cried several times during the last few pages. I was not entirely satisfied with how the love stories ended for some characters though, but it didn’t keep the ending from being amazing.

I absolutely loved the characters who are all so different from one another, and their personality is kind of dictated by society. They’re very well-built and they all have an interesting story, that is particularly true for the adults that we discovered a lot more in this last book, and this makes them more credible. It is also a good story about society with fights for power, tensions, arguments, alliances, despite the fact that the characters don’t remember anything, which makes this society even more interesting!

I do agree with Scott Sigler that you can only surprise the readers once and it would be a shame to know too much about the story or to read spoilers when starting this trilogy. I think no one could have imagined what was coming next when they started the first book and this is what I particularly enjoyed. A very original series, which managed to mix so many different genres. This is proof for me that you can enjoy young-adult books no matter how old you are. I’d still like to remind that it is not meant for the faint of heart. A thriller full of mysteries which managed to surprise me from the beginning to the end and that I will remember for a long time. I’d like to thank Scott Sigler for his incredible imagination while managing to remain consistent throughout the whole story.

Pages: 560

Price: $10.33. You can buy it here. 

Genre: Young-Adult, Thriller, Sci-fi. Age 14+

Author: Scott Sigler

Rating: 4 out of 5 stars

Sans titre

Advertisements

One thought on “REVIEW – CRITIQUE: THE GENERATIONS 3, ALONE

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s