REVIEW – CRITIQUE: The Book of Ivy, 1

I’ll write first in English, and then in French. It’s not a translation, I am just writing first in French and then in English so it can’t be exactly the same. (Première partie en anglais, deuxième partie en français, descendez un peu).

ENGLISH

THE Book of Ivy, book 1

Book description:  My name is Ivy Westfall, and my mission is simple: to kill the president’s son―my soon-to-be husband―and return the Westfall family to power. But Bishop Lattimer is either a very skilled actor or he’s not the cruel, heartless boy my family warned me to expect. He might even be the one person in this world who truly understands me. But there is no escape from my fate. I am the only one who can restore the Westfall legacy. Because Bishop must die. And I must be the one to kill him…

So, what did I think about this book?

I have had this book on my bookshelf for a while now. Yet, I knew I was not going to read it until I had the second book in my possession, so the last time I went to the bookstore I bought it and now I am finally able to read them in a row. By the way, I created a Facebook group in which I buddy-read it with some followers and it was really amazing. I will be talking about these two books on my YouTube channel on July 18th at 9 pm.

The story about two families who fight for power is nothing new. But it works just as well as always. And it’s even more exciting when you know that the protagonist has to find a place in the Lattimer’s family by marrying their son and then killing him. I really liked her personality, because even though she believes in everything she has always been told, that would be “Lattimers are evil”, she can also think for herself and take things into consideration. Unfortunately for her, no matter what she thinks, she will lose her family if she doesn’t act, and she will lose her husband who is far less awful than what she had been told if she acts.

The dystopia here is very interesting. Rather than a futuristic society, we are told about a society that went way back in the past. After a nuclear war, almost everything was destroyed and a small group of survivors which managed to get bigger created a high security city. The inhabitants are locked up by a barrier which is their only protection and their justice looks like a dictatorship. Women have absolutely no rights and they are forced to get married when they are 16 and have children right afterwards, given that they have a shorter life expectancy. In this dystopia, there is nothing futuristic: no fridge, no transport, no communications. And above all, no freedom.

Bishop’s family, who is ruling the city, is in favor of a freedom-free society that looks like a monarchy. Still, they are not the awful dictators you might expect. Ivy’s family wants a revolution in order to establish a democracy. However, you can feel that they want power and that they are ready to sacrifice anyone in this revolution. From the very beginning, I thought they were despicable and manipulative, keeping Ivy from thinking for herself. It’s only after she got married and got used to Bishop’s kindness and interest in her that she started thinking for herself and she understood that all means are not good to get what you want.

I really enjoyed the story of this first book and the dystopian society that we’ve been introduced to. There are no big plot twists and you can feel from the very beginning that not everything is black or white, but the book is still a page-turner. I didn’t know whether Ivy was going to kill Bishop or not but I was still surprised by what she chose to do at the end! I also liked the fact that there were not too many characters, which enabled us to remember each of their names and for the author to develop them better.

The book ends on a good cliffhanger that let you see what is coming next. When you have a society imprisoned between some walls, you necessarily have something out there. And I feel that we’re going to explore what’s behind those walls in the next book and that Westfall’s inhabitants will find out they are not as alone as they thought. I can also imagine there will be a big battle for power and I am excited to find out what will happen to Westfall. A thrilling read.

Pages: 304

Price: $4.34. You can buy it here. 

Genre: Young-Adult, Dystopia, Sci-fi. Age 12+

Author: Amy Engel

Rating: 4.5 out of 5 stars

Sans titre

FRANÇAIS

THE Book of Ivy, TOME 1

Quatrième de couverture : Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule mission : tuer le garçon qu’on me destine, Bishop, le fils du président. Je me prépare pour ce moment depuis toujours. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes, car les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche…

Qu’est-ce que j’en ai pensé ?

Cela faisait bien longtemps que ce premier tome traînait dans ma bibliothèque. Cependant, je savais que je ne me lancerais jamais tant que je n’aurais pas le deuxième tome sous la main. La dernière fois que je suis allée à la FNAC, je me suis donc acheté le deuxième tome afin de pouvoir les enchaîner et ainsi le sortir de ma PAL. J’ai d’ailleurs créé un groupe de lecture commune pour ces deux tomes et c’est très sympa de partager cela avec vous. Un live sur ma chaîne YouTube viendra d’ailleurs conclure ma lecture de la saga le 18 juillet à 21h.

L’histoire des deux familles qui s’opposent pour le pouvoir, c’est du déjà vu et revu. Mais cela fonctionne comme toujours. Surtout que cette fois, la mission de la jeune fille, c’est d’infiltrer la famille des Lattimer en épousant leur fils, mais surtout de tuer ce dernier. J’ai beaucoup aimé son caractère, car si elle croit aveuglément en ce qu’on lui a toujours inculqué, c’est-à-dire « les Lattimer, c’est le mal », elle arrive aussi à faire la part des choses et à avoir un regard critique. Malheureusement pour elle, peu importe ce qu’elle pense, si elle n’agit pas elle perdra sa famille, mais si elle agit, elle perdra son mari qui est loin d’être aussi horrible que ce qu’on a toujours voulu lui faire croire.

La dystopie qu’on nous présente ici est très intéressante. Plutôt qu’une société futuriste, on nous présente une société qui a fait un énorme bond en arrière. Après une guerre nucléaire, presque tout a été détruit et un petit groupe de survivants qui a réussi à grandir peu à peu a créé une ville très protégée. Les habitants sont enfermés par une barrière qui constitue leur seule sécurité et leur justice ressemble plutôt à une dictature. Les femmes n’ont aucun droit et sont obligées de se marier à 16 ans et d’avoir des enfants aussitôt, car l’espérance de vie est bien plus courte. Dans cette dystopie, aucun gadget : ni frigos, ni moyens de transport, ni moyens de communications. Et surtout, aucune liberté.

La famille de Bishop qui est au pouvoir prône cette société sans liberté qui ressemble à une monarchie. Pour autant, il ne s’agit pas des tyrans auxquels on pourrait s’attendre. La famille d’Ivy veut une révolution afin d’instaurer la démocratie. Pourtant, on sent bien qu’ils ont soif de pouvoir et qu’ils sont prêts à sacrifier n’importe qui dans leur révolution. Dès le début, je les ai trouvés détestables et manipulateurs, empêchant Ivy de penser par elle-même. Ce n’est qu’au cours de son mariage où elle va découvrir la bonté et l’intérêt que Bishop lui porte qu’elle va commencer à penser par elle-même et se rendre compte que tous les moyens ne sont pas bons pour arriver à ses fins.

J’ai beaucoup aimé le développement de ce premier tome et la société dystopique qui y est décrite. Sans gros retournements de situation, on sent bien dès le début que tout n’est pas noir ou blanc, mais le livre se lit tout de même très rapidement et est captivant. Je ne savais pas du tout si Ivy allait tuer ou non Bishop au cours de ma lecture et j’ai tout de même été très étonnée de sa décision finale ! J’ai également beaucoup apprécié le fait que les personnages ne soient pas trop nombreux, ce qui nous permet de retenir le nom de chacun d’entre eux et de mieux les développer.

La fin du premier tome nous laisse sur un très bon cliffhanger qui laisse présager les événements de la suite. Forcément, qui dit société enfermée entre des murs, dit qu’il y a quelque chose à l’extérieur. Et j’ai bien l’impression que l’on va aller explorer l’extérieur de cette barrière et que les habitants de Westfall se rendront compte qu’ils n’étaient pas aussi seuls qu’ils le croyaient. J’imagine également que l’on aura le droit à une véritable bataille pour le pouvoir et j’ai hâte de découvrir l’avenir de Westfall ! Une lecture très rapide et très prenante.

Pages : 304

Prix : 6,95 euros. Vous pouvez l’acheter ici.

Genre : Young-Adult, Dystopie, Science-fiction. Age 12+

Auteur : Amy Engel

Note : 18/20

Sans titre

Advertisements

9 thoughts on “REVIEW – CRITIQUE: The Book of Ivy, 1

  1. cocomb3 says:

    Je suis contente que tu aies aimé 😉 Perso, j’ai été très déçue quant à l’histoire, je m’attendais à mieux ! Je ne me suis pas du tout attachée à Ivy… Mais c’est vrai que l’univers est bien construit.

      • cocomb3 says:

        En fait, la couverture et le résumé me tentaient beaucoup, mais quand j’ai commencé ma lecture, je n’ai pas réussi à accrocher. Je trouve ça dommage…^^

      • cocomb3 says:

        Non, je ne l’ai pas lu ! Quand j’ai fini le premier tome, je n’avais pas envie, et après je n’y ai même pas pensé !
        Et toi ? J’ai vu que tu lisais le tome 2, tu aimes bien pour le moment ?

      • marinesbooks says:

        Oui je comprends ! Ben écoute si ça te tente je lis le deuxième tome en lecture commune si tu veux nous rattraper en cours de route 😊 Moi j’aime beaucoup le tome 2 pour l’instant ! D’ailleurs je vais faire un live sur ma chaîne le 18 juillet à 21h sur la saga si ça te dit !

      • cocomb3 says:

        Merci pour la proposition de lecture commune, ça me fait plaisir :), mais je ne souhaite pas lire le tome 2 (mais c’est sympa de penser à moi :))
        Ah, tu as une chaîne ? je ne savais pas… C’est sous le nom “Marinesbooks”, ou c’est un autre pseudo ? J’irais regarder !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s