REVIEW – CRITIQUE: VICIOUS (EVIL, 1)

quatre étoiles et demi excellente lecture

I’ll write first in French, and then in English. It’s not a translation, I am just writing first in French and then in English, so it can’t be exactly the same. (Première partie en français, deuxième partie en anglais).

FRANÇAIS

Evil, TOME 1 : Vicious

Quatrième de couverture : À la fac, Eli le brun et Victor le blond partagent la même chambre. Ils sont inséparables et pourtant absolument aux antipodes l’un de l’autre. Victor, c’est l’ombre : complexe et torturé, il passe ses journées à noircir les ouvrages de développement personnel de ses parents pour laisser apparaître des slogans d’un pessimisme saisissant. Eli, c’est la lumière – un garçon fascinant, doté de toutes les qualités, charismatique et solaire. Pourtant, sous la surface lisse du visage parfait de son ami, Victor entrevoit des démons inavouables. Et il n’est pas au bout de ses surprises… Car un jour, Eli fait la découverte du siècle : des pouvoirs surhumains semblent se manifester chez ceux qui ont subi une expérience de mort imminente. On les appelle des EO – pour ” ExtraOrdinaires “. Aveuglés par l’ambition et la curiosité, les deux amis se lancent un défi insensé : celui de frôler la mort pour percer ce mystère. Malheureusement, leur tentative tourne au désastre. Dix ans plus tard, Victor croupit en prison, tandis qu’Eli est acclamé en héros. Mais ce que le monde entier ignore, c’est que le véritable monstre rôde dehors, en toute liberté… 

Qu’est-ce que j’en ai pensé ?

Dès que la sortie de Vicious a été annoncée en France, je n’ai pu résister à le demander en service presse. Lumen s’est d’ailleurs surpassé pour le kit presse dans lequel ce livre a été envoyé. La couverture est déjà tout bonnement sublime : elle fait passer une vraie émotion et retransmet l’ambiance du roman. Rien qu’en le tenant entre les mains, j’étais déjà plongée dans l’ambiance. Le livre arrivait présenté à l’intérieur d’un joli tote bag et d’un dépliant suivant les contours des gratte-ciels de la ville et nous présentant chacun des personnages. Sans parler du marque-page et de l’autocollant. On a été vraiment gâtés ! Et ce livre le mérite amplement.

Je n’ai pas eu ce qu’on appelle un coup de cœur, mais ce n’est vraiment pas passé loin. Ce livre est incroyable et il frôle presque la perfection. J’ai adoré qu’il s’éloigne autant des codes habituels du young-adult et le fait qu’il soit si original. Ce livre se présente d’ailleurs plutôt comme un roman pour adultes mais on est à la frontière entre les deux genres. On se rapproche même plutôt des histoires de super-héros. L’histoire suit celle de deux jeunes hommes à la fois meilleurs amis et grands rivaux à l’université puis les retrouve dix ans plus tard alors qu’ils sont devenus ennemis jurés. On est donc loin de l’âge des personnages dans le young-adult.

Dès le début, on se laisse complètement porter par l’histoire. Les chapitres sont répartis sur différents moments : deux jours plus tôt, dix ans plus tôt, un an et demi plus tôt… et même si l’on ne sait pas trop quel est le moment clé jusqu’à la fin du roman et que l’on a du mal à distinguer si le plus important est le passé ou le présent, on ne se sent perdu à aucun moment.

J’ai trouvé cela très intéressant que le récit se concentre autant sur le passé et nous expose tous les événements qui ont mené au présent. On ne sait pas au début ce qu’il s’est passé entre Eli et Victor, on ne sait pas non plus ce qui les rend spécial, mais le récit est très intelligemment mené et nous éclaire à coup de petits indices et grosses révélations. Ce que j’aime le plus du personnage de Victor, c’est que si le récit était raconté par quelqu’un d’autre, ce pourrait être lui le méchant de l’histoire. On apprend cependant à le connaître, on se noue d’affection pour lui et on a envie de le soutenir dans son combat. On ne nous le présente pas comme un personnage à détester, car il se bat contre pire que lui, mais il est très loin de l’idée que l’on se fait d’un personnage principal en général. Dans cette saga, on perd très vite toute notion du bien et du mal.

A cela s’ajoutent également d’autres personnages clés et très complexes qui rendent toute l’histoire encore plus intéressante. On ne peut pas dire que les personnages soient très nombreux, mais c’est ce qui nous permet de mieux les connaître et de creuser plus en profondeur. J’étais tellement à fond dans ma lecture que je ne voulais surtout pas qu’elle s’arrête. Et avec cette fin, je ne peux qu’espérer que la suite arrive très vite. Tout simplement superbe !

Pages : 532

Prix : 16 euros. Vous pouvez l’acheter ici. 

Genre : Young-Adult, Science-Fiction. Age 16+

Auteur : V.E. Schwab

Note : 19 / 20

Sans titre

ENGLISH

Villains, BOOK 1: Vicious

Book description: Victor and Eli started out as college roommates―brilliant, arrogant, lonely boys who recognized the same sharpness and ambition in each other. In their senior year, a shared research interest in adrenaline, near-death experiences, and seemingly supernatural events reveals an intriguing possibility: that under the right conditions, someone could develop extraordinary abilities. But when their thesis moves from the academic to the experimental, things go horribly wrong. Ten years later, Victor breaks out of prison, determined to catch up to his old friend (now foe), aided by a young girl whose reserved nature obscures a stunning ability. Meanwhile, Eli is on a mission to eradicate every other super-powered person that he can find―aside from his sidekick, an enigmatic woman with an unbreakable will. Armed with terrible power on both sides, driven by the memory of betrayal and loss, the archnemeses have set a course for revenge―but who will be left alive at the end?

So, what did I think about this book?

As soon as Vicious was announced to be published in France, I couldn’t resist asking for a review copy. Lumen really outdid themselves this time when sending the book. First things first, the cover is gorgeous: it conveys a lot of emotion and transmits the whole book’s atmosphere. Just by holding it in my hands, I was already into the story. The book came in a beautiful tote bag and with a leaflet that you could open and see the shapes of the sky-scrapers of the city and a brief introduction of all the characters. There was also a bookmark and a sticker. We were spoiled! And this book totally deserves it.

I didn’t exactly fall in love with it, but it came close. This book is incredible, and I’d say it is almost perfect. I loved the fact that it is so far from the usual characteristics of young-adult and that it is so original. This book is rather meant for adults, but I’d say it is half-way between the two genres. It is quite close to superheroes stories. The book is about two young men who are both best friends and rivals at university and it then follows them ten years later when they have become sworn enemies. It is quite far from the usual age of the characters in young-adult literature.

From the very beginning, you are taken by the story. The chapters are set at different times: two days earlier, ten years earlier, a year and a half before… and even though we don’t know what it the present until the end of the novel and despite deciding whether the most important is the past or the present isn’t easy, you never feel lost.

I thought it was very interesting that the plot was so focused on the past and explained all the events that led to the current situation. At the beginning, you don’t really know what happened between Eli and Victor and we don’t know exactly how they are special, but the plot is well-led and gives us small clues and big revelations all along the story. What I liked the most about Victor is that, if the story was told by someone else, he could be the villain. But we get to know him, to have a deep affection for him, and we just want to support him in his mission. He is not shown as a character you should hate, because he is fighting worse than him, but he is very far from what you would usually expect from a protagonist. In this series, you quickly lose the notion of what is good and what is bad.

There are also supporting characters who are key to the story and who very complex and make the plot more interesting. There aren’t many characters, but it is what makes it easier to get to know them and to dig deeper. I was really into book and I didn’t want it to finish. And with that ending, I can only hope for the next book to be published soon.

Pages: 400

Price: $9.98. You can buy it here. 

Genre: Young Adult, Science-Fiction. Age 16+

Author: V.E. Schwab

Rating: 4.5 out of 5 stars

Sans titre

2/10

 

One thought on “REVIEW – CRITIQUE: VICIOUS (EVIL, 1)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.