REVIEW – CRITIQUE: Prisoners of Peace, 1: The Scorpion Rules

five stars

I’ll write first in French, and then in English. It’s not a translation, I am just writing first in French and then in English so it can’t be exactly the same. (Première partie en Anglais, deuxième partie en Français, descendez un peu).

FRANÇAIS

Prisoners of Peace, tome 1: The Scorpion Rules

Quatrième de couverture : La première règle, pour assurer la paix ? Faites-en une affaire personnelle… Très personnelle. Autrefois régnait la guerre, mais une intelligence artificielle nommée Talis a pris le pouvoir. Quatre cent ans plus tard, le monde est en paix. Le prix à payer ? Le sang d’enfants innocents. Si un gouvernement entre en conflit, l’héritier du trône, élevé dans
l une des nombreuses prisons-monastères de Talis, est mis à mort. Greta, princesse de la
Confédération panpolaire, installée au Nord de ce qui était autrefois les États-Unis, est
l une de ces Enfants de la Paix. Si elle parvient à atteindre son dix-huitième anniversaire,
elle est sauvée. Mais lorsqu elle rencontre Elián, otage tout juste débarqué de la toute nouvelle Alliance du Cumberland, tout change. Chargé de chaînes, le jeune homme ne cesse de défier
l’intelligence artificielle qui contrôle leur vie dans ses moindres détails et son audace est sévèrement punie. Son esprit de révolte, son complet mépris des règles contaminent peu à peu la jeune fille, qui découvre que la résistance est possible. 

Qu’est-ce que j’en ai pensé ?

J’attendais avec impatience ce roman depuis son annonce. Nous autres blogueurs, nous avions eu un superbe teasing, avec des petites cartes mystérieuses et un compte à rebours ! Je l’ai reçu assez tardivement car il s’est perdu en route et je remercie d’ailleurs infiniment Emily des éditions Lumen d’avoir eu la gentillesse de me le renvoyer. Entre temps, des avis plutôt mitigés étaient tombés et je commençais à avoir un petit stress. Cependant, je n’ai pas du tout partagé cet avis. Bien au contraire, j’ai eu un coup de cœur absolu pour ce roman. Cela faisait longtemps que je n’avais pas aimé à ce point des personnages et que je n’avais pas attendu le tome suivant avec une telle frustration.

Cette dystopie avait bien commencé sans que je ne m’attende à ce que ce soit un coup de cœur pour autant. Il s’agit du premier roman que je lis qui porte réellement sur les intelligences artificielles et j’ai trouvé toute l’intrigue très originale, notamment au niveau des personnages qui sont des enfants de dirigeants retenus en otage dans un monde futuriste. Le début a été un peu compliqué car il est très immersif et que l’on se retrouve rapidement face à de nombreux personnages venus de pays fictifs, ce qui fait que j’ai été un peu perdue. D’ailleurs, il m’a fallu une quarantaine de pages pour comprendre que Xie était le surnom de Da-Xia et qu’il ne s’agissait pas de deux personnages distincts. Au fur et à mesure que j’avançais dans l’histoire, les personnages m’ont de plus en plus convaincue et j’ai compris qu’ils allaient être très différents de ce à quoi j’étais habituée dans le Young-Adult.

Greta est une héroïne très intéressante mais qui m’a agacée au début. Son premier comportement où elle se plie aux règles du Préceptorat, le lieu où elle est retenue en otage, sans rien dire peut sembler difficile à comprendre pour le lecteur. En attendant, vu les conditions, on peut comprendre qu’elle puisse préférer ne pas se faire remarquer plutôt que d’être punie. En revanche, je n’ai pas compris que son comportement et ses idées changent aussi radicalement et aussi rapidement après onze ans passés dans ce lieu avec un comportement exemplaire. Heureusement, ses réactions ont été un peu plus nuancées par la suite.

Le véritable changement s’est effectué dans les 100 dernières pages pour moi. Je me suis tellement attachée aux personnages que j’ai pleuré avec eux tout au long de ces derniers chapitres. Ces dernières pages sont intenses aussi bien en termes d’action que d’émotions et je n’avais pas autant pleuré en lisant depuis le tome 3 de Hunger Games que j’avais lu il y a trois ans maintenant. D’ailleurs, lorsque j’ai réalisé que la suite n’était pas encore disponible, je venais de terminer le livre et j’étais dans tous mes états, il n’en n’a pas fallu plus pour me faire pleurer encore davantage.

Nous sommes dans un univers cruel et original que j’ai fortement apprécié. J’ai apprécié avoir une nouvelle vision de ce que pourrait être notre futur d’ici quelques centaines d’années. La plume de l’auteure est magnifique et nous fait facilement ressentir de nombreuses émotions, et ce même dans les moments les plus durs. L’auteure écrit d’ailleurs de la poésie, ce qui ne me surprend pas. Avec quelques jours de recul, je pense pouvoir déjà dire qu’il s’agit d’une de mes dystopies préférées.

Je ne m’attendais pas à ce qui allait arriver à Greta dans le dernier tiers du roman. Je dois avouer que j’ai été très surprise et que je suis sûre que la suite va être encore plus originale. Je me demande bien comment les choses vont se dérouler mais je suis ravie de ce rebondissement et j’ai hâte de découvrir Talis en tant que personnage à part entière. Le roman ne mérite peut-être pas un 20/20 tout du long de façon objective mais je ne peux me résoudre à lui donner une note plus basse après avoir eu un tel coup de cœur.

Pages : 409

Prix : 15 euros. Vous pouvez l’acheter ici.

Genre : Science-fiction, Young-Adult, Dystopie. Age 14+

Auteur : Erin Bow

Note : 20/20

Sans titre

ENGLISH

Prisoners of Peace, book 1: The Scorpion Rules

Book description: Greta is a Duchess and a Crown Princess. She is also a Child of Peace, a hostage held by the de facto ruler of the world, the great Artificial Intelligence, Talis. This is how the game is played: if you want to rule, you must give one of your children as a hostage. Start a war and your hostage dies. The system has worked for centuries. Parents don’t want to see their children murdered. Greta will be free if she can make it to her eighteenth birthday. Until then she is prepared to die with dignity, if necessary. But everything changes when Elian arrives at the Precepture. He’s a hostage from a new American alliance, and he defies the machines that control every part of their lives—and is severely punished for it. His rebellion opens Greta’s eyes to the brutality of the rules they live under, and to the subtle resistance of her companions. And Greta discovers her own quiet power.

So, what did I think about this book?

I was sent this book as a review copy by the French publisher and I had been waiting for it for a while. I saw a lot of mixed opinions and I was afraid of not liking it because I had high expectations for this novel. Fortunately, it wasn’t my case at all. It was quite the contrary, I absolutely loved this novel. It had been a while since I had cared this much about characters and that I had not been this frustrated about having to wait for the next book.

This dystopia had started pretty well but I didn’t expect to love it this much. It is the first novel I read about artificial intelligence and I thought the plot was very original, especially regarding the characters who are world leaders’ children held hostage in a futuristic world. The beginning was a bit complicated because it starts right away with many characters coming from new countries, which made me feel lost. By the way, it took me around 40 pages to understand that Xie was Da-Xia’s nickname and that they weren’t two distinct characters. While I was going forward in the story, I was more and more convinced by the characters and I understood they were going to be very different from what I was used to in Young-Adult books.

Greta is a very interesting protagonist but she annoyed me at the beginning. She first behaved by respecting all of the rules of the place where she was held hostage without ever complaining can be difficult to understand for the reader. Yet, when you see the way they are treated, it is easier to understand why she would rather not be noticed than being punished. Still, I didn’t understand why she suddenly behaved so differently and so quickly after spending 11 years in this place with a perfect behavior. Fortunately, her reactions were more finely-shaded later on.

The real change occurred in the 100 last pages for me. I became so attached to the characters that I cried with them for all of these chapters. This part of the novel is really intense in terms of action and emotion and I hadn’t cried this much since reading the third book of the Hunger Games three years ago. By the way, when I realized the next book wasn’t available yet, I had just finished the book and I was feeling pretty bad and it made me cry even more.

We are in a cruel and original universe that I really enjoyed. I liked reading about a new vision of what our future could be like in a few hundred years. The author writes incredibly well and makes us easily feel lots of emotions, even in the hardest times. The author is also a poet, which is no surprise for me. I finished it a few days ago and I think I can already say it is one of my favorite dystopias ever.

I wasn’t expecting what happened to Greta in the last part of the novel. I have to say I was very surprise and I am sure the next book will be even more original. I wonder how things are going to be in the next book and I am very curious to learn more about Talis as a character.

Pages: 384

Price: $11.10. You can buy it here.

Genre: Young-Adult, Sci-fi, Dystopia. Age 14+

Author: Erin Bow

Rating: 5 out of 5 stars

Sans titre

logo challenge

22/35

11 thoughts on “REVIEW – CRITIQUE: Prisoners of Peace, 1: The Scorpion Rules

  1. le monde éditorial says:

    Je suis très heureuse de lire ta chronique. J’ai été conquise par la couverture et le synopsis et quand j’ai vu les nombreux avis mitigés, j’ai eu des doutes sur cette lecture. Du coup, tu me rassures et je vais donc me lancer.🙂 On verra si j’accroche aussi bien.

  2. juliettebr says:

    Ta chronique m’a intriguée, j’avais déjà envie de lire ce roman et tu m’as confortée dans cette idée. Je pense le lire bientôt du coup, quand j’aurai un peu épuisé ma PAL !😉

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s