Review – Critique: Cierra los ojos y mírame

4 out of 5 stars

I’ll write first in Spanish, then in English, and then in French. It’s not a translation, I am just writing first in a language and then in another so it can’t be exactly the same. (Première partie en espagnol, deuxième partie en anglais, troisième partie en français, descendez un peu).

★★★★✰ Haz Clic para leer la critica ! Click to read the review! Cliquez pour lire la critique!

Review – Critique: La emperatriz de los etéreos

I’ll write first in Spanish, then in English, and then in French. It’s not a translation, I am just writing first in a language and then in another so it can’t be exactly the same. (Première partie en Espagnol, deuxième partie en Anglais, troisième en Français, descendez un peu).

ESPAÑOL

La Emperatriz de los Etéreos

Resumen: Bipa no cree en los cuentos de hadas. No le interesa nada más allá de las cuevas donde vive su gente. En cambio, su amigo Aer, el hijo del extranjero, parece que cada vez se aleja más de la realidad y va dejándose absorber por el brillo de la estrella azul… donde dicen que vive la Emperatriz de los Etéreos. ¿Por qué quiere partir si en el exterior sólo hay hielo y, al parecer, lo único que se encuentra es la muerte?

¿Qué he pensado?

¡Ya está! Mi primera crítica de un libro leído en español. Y mi primera crítica escrita en español también. Escribir en español no es tan fácil como leer para mí pero me voy a arriesgar.

En primer lugar, no pienso que hubiera comprado este libro en francés porque está escrito para jóvenes lectores, sobre todo entre nueve y catorce años. La historia y el estilo de la escritora son bastante sencillos, pero es justo lo que necesitaba porque no estaba segura de lo que era capaz de leer en español o no y he pensado que un libro sencillo sería mejor para empezar. Laura Gallego es una escritora para niños y adolescentes famosa aquí en España y buena parte de sus libros fueron traducidos al francés también. Elegir un libro de una autora famosa me pareció una buena elección.

Es un buen libro para niños, no hay violencia ni nada espantoso y, además, hay una verdadera moraleja. Aunque la historia puede parecer sencilla, tiene un sentido profundo y nos hace reflexionar sobre nosotros mismos y el mundo exterior. El universo del libro es muy original e interesante. Bipa vive en una ciudad subterránea, probablemente en el polo norte, y nadie deja esta ciudad porque no hay nada fuera sino hielo y nieve y hace tanto frío que una persona se moriría en unos días. En esta ciudad todo tiene que ser útil y los niños aprenden cómo sobrevivir muy pronto y empiezan a trabajar cuando todavía son adolescentes. Y nadie es más inútil que Aer, un adolescente que tiene la misma edad que Bipa, y con la cual no se lleva muy bien. Pero cuando Aer desaparece para realizar su sueño de niño, que es encontrar a la Emperatriz y su palacio, y que todo el mundo cree que ya está muerto, Bipa sabe que tiene que ir a encontrarlo y llevarlo a casa.

Me gustó cómo Bipa cambió durante su viaje en un mundo en el cual no creía. Se encuentra con todo tipo de criaturas durante un verdadero viaje iniciático, e incluso cuando está desesperada continúa. Durante su viaje, descubre la verdad sobre la Emperatriz y esta verdad es más oscura de lo que Bipa pensaba.

Un libro simpático con una trama bien llevada y personajes interesantes aunque los diálogos sean mediocres. Lo recomiendo para niños y preadolescentes, ¡no dudéis en regalarlo! Lo recomiendo también para extranjeros como yo que quieren intentar leer en español con un libro fácil y agradable.

Páginas: 312

Precio: 12,30. Se puede comprar aquí.

Nota: 14/20

Sans titre

ENGLISH

La emperatriz de los etéreos “The empress of the Ethereal Kingdom”

Book description: Bipa doesn’t believe in fairy tales. She is not interested in anything else than the caves where her people lives. On the contrary, her friend Aer, the son of the stranger, seems to get further and further away from real life and lets himself be absorbed by the brightness of the blue star… where they say lives the empress of the ethereals. Why would he want to leave if outside there is only ice and the only thing that can be found seems to be death? (translation made by myself from the spanish book)

So, what did I think about this book?

Here we are, my first review of a spanish book read in original version. La Emperatriz de los Etéreos that could be translated as “The empress of the ethereal kingdom” has unfortunately not been translated into English. But I will still write a review about it for those who would maybe like to read a spanish novel.

First of all, I don´t think I would have bought this book in French, it is written for young readers, I would say between 9 and 14 years old mostly. The story is quite simple and the writing style is easy but it was what I needed because I wasn´t sure about what books I would be able to read in Spanish or not. Laura Gallego is extremely famous in Spain, she writes a lot of books for children and teenagers. Every time I´ve been a bookshop and asked for a good young-adult or teen book in Spain, I was told to read Laura Gallego’s books. She is the author of Memorias de Idhún which could be considered as the spanish Harry Potter series.

It was a lovely book for children, without violence or anything and with a true moral. Even though the story seems easy, it has a deep meaning and it makes you think about yourself and the world a lot. The background is original and interesting. Bipa is living in an underground city, probably in the North Pole and no one ever leaves the city because there is nothing around but ice and snow and you would die within a few days. In this city, everything has to be useful and children learn how to survive very soon and start working when they are still teenagers. And no one is as useless as Aer, a teenager of the same age as Bipa, that she doesn´t especially like. But when he escapes from the city to follow his childhood dreams of finding the empress and her palace, and every one is certain he is already dead, Bipa feels she has to go after him and bring him back home.

What I loved is how much Bipa changes during her journey in a world she thought didn´t exist. She will meet all kinds of different creatures and she will go to many different places in a real initiatory journey and even when she feels desperate, she keeps going on. During her journey, the truth about the empress will be revealed and it becomes darker and darker.

A nice book with a well-led plot and interesting characters even though the dialogues were not great. I recommend it to children and young teenagers but also adults who want to try reading in Spanish like me with an easy book that is totally enjoyable.

Pages: 287

Price: $11.69. You can buy it here (Spanish)

Rating: 3.5 out of 5 stars

Sans titre

FRANÇAIS

L’impératrice des éthérés

Résumé: Un majestueux palais que l’on croirait sculpté dans la glace, une impératrice aussi sublime qu’ensorcelante, un monde paradisiaque où vivent des êtres purs… La légende du Royaume éthéré fascine les enfants des Cavernes, ces grottes où vivent les hommes. Mais lorsque Bipa, l’une d’entre eux, partira à la recherche d’Aer, un garçon qu’elle adore détester, elle croisera en chemin des créatures animées d’une inquiétante puissance magique. À bien y réfléchir, c’est à se demander si cette terre idéale ne cache pas un désert de givre… et de mort.

Qu’est-ce que j’en ai pensé ?

Nous y voilà, ma première critique d’un livre espagnol lu en version originale. Je ne vais pas encore écrire en espagnol pour l’instant cependant car je sais que je ferais trop de fautes. Mais peut-être que d’ici quelques semaines mon blog sera tenu en trois langues! L’impératrice des éthérés à été traduit en français même s’il n’a pas été traduit en anglais.

Tout d’abord, je ne pense pas que j’aurais acheté ce livre en français, il est écrit pour de jeunes lecteurs, je dirais entre 9 et 14 ans surtout. L’histoire est assez simple et le style d’écriture également mais c’est ce qu’il me fallait car je n’étais pas sûre de ce dont j’étais capable de lire en espagnol ou non. Laura Gallego est très célèbre en Espagne, elle écrit beaucoup pour les enfants et adolescents. A chaque fois que j’ai été dans une librairie et que j´ai demandé un bon livre pour jeunes adultes ou adolescents en Espagne, les vendeurs m’ont conseillé Laura Gallego. Elle est l´auteure de la saga Idhun, qui a été partiellement traduite en français et qui pourrait être considérée comme l’équivalent d´Harry Potter en Espagne.

C’était un très bon livre pour enfants, sans violence ou quoi que ce soit et avec une véritable morale. Même si l´histoire semble simple, elle a un sens profond et amène à réfléchir sur soi et sur le monde. Le contexte est original et intéressant. Bipa vit dans une ville souterraine, probablement au Pôle Nord et personne ne quitte jamais la ville car il n’y a rien dehors à part de la glace et de la neige et on y mourrait en quelques jours. Dans cette ville, tout doit être utile et les enfants apprennent à survivre très jeunes et commencent à travailler dès l’adolescence. Et personne n’est aussi inutile qu’Aer, un adolescent de l´âge de Bipa, qu’elle n’apprécie pas particulièrement. Mais lorsqu’il s’enfuit pour poursuivre son rêve d’enfance qui est de trouver l’impératrice et son palais, et que tout le monde est certain qu’il est déjà mort, Bipa sait qu’elle doit aller le retrouver et le ramener à la maison.

J’ai aimé le fait que Bipa change autant durant son voyage dans un monde auquel elle ne croyait pas. Elle rencontre toutes sortes de créatures et va dans de nombreux endroits différents dans un véritable voyage initiatique et même lorsqu’elle est désespérée, elle ne fait qu’avancer. Durant son voyage, la vérité sur l’impératrice sera révélée et devient de plus en plus sombre.
Un livre sympa avec une intrigue bien menée et des personnages intéressants même si les dialogues n’étaient pas terrible. Je le recommende en premier à des enfants et de jeunes adolescents, n’hésitez pas à l’offrir, mais aussi à des adultes qui veulent essayer de lire en espagnol comme moi, avec un livre facile et agréable.

Pages: 253

Prix: 14,50 euros. Vous pouvez l’acheter ici.

Note: 14/20

Sans titre

chall310

20/35

Review – Critique: Burn for Burn (Le Pacte tome 1)

I’ll write first in English, and then in French. It’s not a translation, I am just writing first in English and then in French so it can’t be exactly the same. (Première partie en Anglais, deuxième partie en Français, descendez un peu).

ENGLISH

Burn for Burn

Book description: Postcard-perfect Jar Island is home to charming tourist shops, pristine beaches, amazing oceanfront homes—and three girls secretly plotting revenge. KAT is sick and tired of being bullied by her former best friend. LILLIA has always looked out for her little sister, so when she discovers that one of her guy friends has been secretly hooking up with her, she’s going to put a stop to it. MARY is perpetually haunted by a traumatic event from years past, and the boy who’s responsible has yet to get what’s coming to him.

So, what did I think about this book?

After all the dystopian and the fantasy novels I had read recently I really needed a book set in the real world without any districts or any supernatural events. Burn for Burn was exactly the book I needed. I wanted a great high school story without the main character falling in love with a vampire, a werewolf, or meeting wizards, dark creatures or anything like that. This amazing book following the story of three girls in high school was the perfect book to start summer. It reminded me of when I read the Sisterhood of the Traveling Pants that summer when I was twelve – though the story has nothing in common with it. The thing is that every chapter follows a girl and she becomes the narrator. Sometimes it is a bit confusing, especially at the beginning of the book when you don’t know very well the characters, because you don’t always remember who is talking and I have needed to check the title of the chapter a few times to remind me who was talking. This way of telling the story is a great idea for this book which follows the real American high school life and all its rules. Criticizing how hard it is to fit in and to follow these rules. Every chapter will show you a part of this world thanks to the changes of narrators, from the most popular cheerleader in high school to the new girl who hasn’t met anyone at school yet. I loved going through the actual school year in details, with the football games, Homecoming, the votes and everything.

I was a bit scared at first to see that there were two authors because I thought I would see changes in the writing but I didn’t notice anything wrong and I thought they led the story very well together. The reason that made me buy this book was because last year I had seen a lot of good reviews on blogs and I had read a few extracts from the French book. I decided to buy it in English because it was much cheaper. The cover is absolutely gorgeous. The book is as great as its cover. Lillia, Mary and Kat want revenge on three different people and they have their reasons. But you can’t stop reading because you need to know how they are going to take revenge and you absolutely need to know their reasons. The authors were very intelligent not to tell us at the beginning why they want revenge. You will have to wait a while before knowing everything about the past.

When I bought it I had no idea it was part of a series and I’ve bought too many books by now to buy the second book so I will have to wait. But I have to admit it is really hard to wait because there is no end to the story. You need to know what happens next. And that’s what makes it a good book.

I’ve just moved to Madrid yesterday so now I’m going to start reading Spanish books to improve the language! Hope you will like them. I have no idea what they’re like. I mostly bought young-adult books.

Pages: 356

Price: $4.49. You can but it here.

Rating: 4.5 out of 5 stars

Sans titre

FRANÇAIS

Le Pacte, tome 1 : Vengeance

Résumé: Les filles ne pleurent pas… elles se vengent. Lillia n’avait jamais eu de problème avec les garçons, jusqu’à ce fameux été quand l’un d’entre eux a voulu aller trop loin. Kat est insultée et humiliée, elle est l’objet de ragots à cause de son ex. Mary a dû quitter l’endroit où elle vivait à cause d’un garçon. Trois jeunes filles très différentes veulent la même chose : se venger. Si elles agissent seules, elles risquent d’être soupçonnées mais ensemble, elles n’attireront pas l’attention.

Qu’est-ce que j’en ai pensé ?

Après tous les romans dystopiens et fantastiques que j’avais lus récemment j’avais vraiment besoin d’un livre qui se déroulait dans le monde réel sans aucun district ou évènement surnaturel. Vengeance était exactement le livre dont j’avais besoin. J’avais envie d’une bonne histoire de lycée sans une héroïne qui tomberait amoureuse d’un vampire, d’un loup-garou, ou qui trainerait avec des sorciers, des créatures sombres ou n’importe quoi du genre et ce livre génial, qui suit l’histoire de trois filles au lycée, était le livre parfait pour commencer l’été. Il m’a rappelé l’été où j’avais lu les Quatre Filles et un Jean quand j’avais douze ans (même si l’histoire n’a rien à voir). Le truc c’est que chaque chapitre suit une fille et elle devient la narratrice. Parfois c’est un peu perturbant, surtout au début quand on ne connait pas bien les personnages, car on ne se rappelle pas toujours qui parle et j’ai eu besoin de vérifier les titres des chapitres à plusieurs reprises pour me rappeler qui parlait. Cette manière de raconter l’histoire est une excellente idée pour ce livre qui suit la véritable vie des lycées américains et toutes ses règles. Ce livre qui critique à quel point il est difficile de s’intégrer et de suivre les règles. Chaque chapitre vous dévoilera une partie de ce monde grâce aux changements de narratrices, de la pom-pom girl la plus populaire du lycée à la nouvelle qui n’a encore rencontré personne. J’ai aimé suivre le véritable rythme scolaire en détail, avec les matchs de foot, Homecoming, les votes et tout ça.

Au début j’avais un peu peur en voyant qu’il y avait deux auteures car je pensais voir des changements dans l’écriture mais je n’ai rien remarqué et j’ai trouvé qu’elles menaient très bien l’histoire toutes les deux. La raison qui m’a poussée à acheter ce livre, c’était les bonnes critiques nombreuses que j’ai vu l’année dernière sur plusieurs blogs et puis j’avais lu quelques extraits en français. J’ai décidé de l’acheter en anglais car il était beaucoup moins cher. La couverture est magnifique. Le livre est aussi bien que sa couverture. Lillia, Mary et Kat veulent se venger sur trois différentes personnes et elles ont leurs raisons. On ne peut s’arrêter de lire car on a envie de savoir comment elles vont se venger. Les auteures ont été très intelligentes en ne dévoilant pas dès le début les raisons de leur désir de vengeance. Il va falloir bien avancer dans le livre pour tout découvrir sur le passé.

Lorsque je l’ai acheté je n’avais pas la moindre idée qu’il faisait partie d’une saga et j’ai acheté bien trop de livres pour l’instant pour m’acheter le deuxième tome alors je vais devoir attendre. Mais je dois admettre qu’il est très difficile d’attendre car il n’y a pas de fin à l’histoire. On a besoin de savoir ce qui se passe ensuite. Et c’est ce qui en fait un bon livre.

J’ai déménagé à Madrid hier et je vais désormais me lancer dans la lecture espagnole pour m’améliorer. J’espère que vous allez aimer les livres. Je n’ai pas la moindre idée de s’ils sont biens ou non. Je peux seulement vous dire que j’ai surtout acheté des livres young-adult.

Pages: 400

Prix: 15, 20 euros. Vous pouvez l’acheter ici.

Note: 18/20

Sans titre

chall32

19/35

Review – Critique: The Mortal Instruments 5

I’ll write first in English, and then in French. It’s not a translation, I am just writing first in English and then in French so it can’t be exactly the same. (Première partie en Anglais, deuxième partie en Français, descendez un peu). This book is the fifth in a series so you shouldn’t read this review without having read the first four books. Ce livre est le cinquième tome d’une série et vous ne devriez pas lire cette critique sans avoir lu les quatre premiers tomes.

ENGLISH

The Mortal Instruments 5: City of Lost Souls

Book description: When Jace and Clary meet again, Clary is horrified to discover that the demon Lilith’s magic has bound her beloved Jace together with her evil brother Sebastian, and that Jace has become a servant of evil. The Clave is out to destroy Sebastian, but there is no way to harm one boy without destroying the other. As Alec, Magnus, Simon, and Isabelle wheedle and bargain with Seelies, demons, and the merciless Iron Sisters to try to save Jace, Clary plays a dangerous game of her own. The price of losing is not just her own life, but Jace’s soul. She’s willing to do anything for Jace, but can she still trust him? Or is he truly lost? Love. Blood. Betrayal. Revenge. Darkness threatens to claim the Shadowhunters in the harrowing fifth book of the Mortal Instruments series.

So, what did I think about this book?

The end of City of Fallen Angels had left me heartbroken for Clary. After a whole book where Jace had been possessed, he ended up possessed again. Most of City of Lost Souls is pretty sad actually and you just keep hoping there is still something to save in Jace and that there is a way to save him. The problem is that there’s not enough action. And I think that with the four previous books I have now understood that Jace has amazing golden eyes, golden skin and is incredibly handsome, I don’t need to read the same description of him every five pages. It’s annoying. Like really annoying. And I’m sick and tired of reading every kiss description in details, knowing that it’s always exactly the same description and it’s not even romantic. And the fact that Clary and Jace have absolutely no interesting conversation and are talking about the same thing again and again is truly annonying too. I’m pretty sure the book would be less than 400 pages if you took away all of these annoying things. And I’m pretty sure that I had understood that Isabelle had black hair before reading this book, again I don’t need to read that every time the story involves her.

I had thought Clare should have stopped the story with City of Glass before reading the fourth book  which gave me hope because it seemed to be leading to a whole new story. Unfortunately, this book was disappointing, it was too repetitive and too long for too little action. I love the world Clare has created and I like her characters but it’s not enough, when you have nothing to write about anymore you can’t write a new book. I will eventually read the sixth book but probably not right now. City of Lost Souls didn’t make me want to buy it. I love Clary but I don’t think I’ll ever enjoy reading about her as much as I loved reading about Bella in Twilight or Katniss, or Harry Potter. This series is a success but it’s not great enough to be truly great. And the worst part for me is that I still don’t care about the characters. Honestly Isabelle, Alec, Jace and Clary’s mother could die and I don’t think I would mind that much. I don’t like this cover at all. I mean, the picture is absolutely amazing and the guy is handsome but it gives a face to the characters and I would rather imagine them myself.

Pages: 542

Price: $11.03. You can buy it here. 

Rating: 2.5 out of 5 stars.

Sans titre

FRANCAIS

The Mortal Instruments 5: La cité des âmes perdues

Résumé: Jace et Clary se retrouvent, mais le jeune homme n’est plus le même : son sort est désormais lié par la démone Lilith à celui du maléfique Sebastian, dont il est devenu l’esclave dévoué. L’Enclave est prête à tout pour détruire Sebastian, mais impossible de tuer le mauvais sans perdre à jamais le bon… Alec, Magnus, Simon, Isabelle et Clary ne reculeront pourtant devant aucun sacrifice pour délivrer leur ami, faisant affaire avec démons et créatures démoniaques et invoquant jusqu’aux cruelles Soeurs de Fer. Mais reste-t-il quoi que ce soit de celui qu’ils aiment?

Qu’est-ce que j’en ai pensé ?

La fin de la Cité des anges déchus m’avait laissée avec le cœur brisé pour Clary. Après un livre entier où Jace avait été possédé, il avait terminé encore une fois possédé. La plupart de la Cité des âmes perdues est assez triste en fin de compte et on ne peut faire qu’espérer qu’il reste quelque chose à sauver en Jace et qu’il y a une manière de le sauver. Le problème est qu’il n’y a pas assez d’action. Et je pense qu’avec les quatre livres précédents, j’ai suffisamment compris que Jace a de magnifiques yeux dorés, la peau doré et est extrêmement beau, je n’ai pas besoin de lire cette description toutes les cinq pages. C’est embêtant. Vraiment plus que ça, même. Et j’en ai vraiment marre de lire chaque description de leurs baisers en détails, sachant que c’est toujours exactement la même chose et que ce n’est même pas romantique. Et le fait que Clary et Jace n’ont absolument aucune conversation intéressante et parlent de la même chose encore et toujours m’ennuie vraiment également. Je suis quasiment certaine que le livre ferait moins de 400 pages si l’on enlevait tous ces passages. Et j’étais aussi plutôt sûre d’avoir compris qu’Isabelle avait des cheveux noirs avant de lire ce livre, encore une fois je n’ai pas besoin de lire ceci à chaque fois que je l’histoire la concerne.

Je pensais déjà que Clare aurait dû arrêter son histoire avec la Cité de Verre avant de lire le tome 4 qui m’avait donné de l’espoir car il semblait amener vers une toute nouvelle histoire. Malheureusement, ce livre-ci était décevant, il était trop répétitif et trop long pour si peu d’action. J’aime le monde que Clare a créé et j’apprécie ses personnages mais ce n’est pas assez, quand on a plus rien sur quoi écrire il est difficile d’écrire un nouveau livre. Je lirai un jour le sixième tome mais probablement pas de suite. La cité des âmes perdues ne m’a pas donné envie de l’acheter. J’aime Clary mais je ne pense pas que j’aimerais un jour lire ses histoires autant que j’ai aimé lire l’histoire de Bella dans Twilight ou celle de Katniss ou d’Harry Potter. Cette saga est un succès mais ce n’est pas suffisant pour être une saga vraiment formidable. Et la pire partie pour moi c’est que je ne me soucie toujours pas des personnages. En tout honnêteté, Isabelle, Jace, Alec et la mère de Clary pourraient mourir et je ne suis pas certaine que ça m’embêterait plus que ça. Je n’aime pas du tout cette couverture. Enfin, la photo est sublime et le garçon est magnifique mais elle donne un visage aux personnages et je préfèrerais les imaginer moi-même.

Pages: 608

Prix: 17,24 euros. Vous pouvez l’acheter ici.

Note: 10/20

Sans titre

chall310

18/35